Selon Apple, il faudra plus de temps qu'attendu, avant que la situation ne soit normalisée en Chine. Apple avait fermé tous ses magasins dans ce pays en raison de la propagation de la maladie infectieuse et les rouvre à présent progressivement. Mais l'entreprise pâtit aussi de perturbations dans la chaîne d'approvisionnement, ce qui fait qu'il y aura des carences temporaires d'iPhone dans d'autres parties du monde. Apple dispose de nombreux fournisseurs en Chine, et le redémarrage de la production durera plus longtemps que prévu, selon l'entreprise.

Lors de l'annonce de ses résultats en janvier, Apple avait pour le deuxième trimestre de son exercice en cours prévu un chiffre d'affaires compris entre 63 et 67 milliards de dollars. Cet objectif ne sera donc pas atteint. A l'époque déjà, Apple avait reconnu que sa prévision était inhabituellement large, parce qu'il était malaisé d'évaluer l'impact qu'aurait le coronavirus. Apple insiste sur le fait qu'il s'agit d'une perturbation temporaire de ses activités et que fondamentalement, elle se porte bien.

Apple a indiqué qu'elle suivait de près les futurs développements du coronavirus et qu'elle donnerait davantage d'informations en avril lors de l'annonce de ses chiffres trimestriels. En dehors de la Chine, la demande de produits et de services d'Apple demeure forte, selon l'entreprises dans un communiqué.

Selon Apple, il faudra plus de temps qu'attendu, avant que la situation ne soit normalisée en Chine. Apple avait fermé tous ses magasins dans ce pays en raison de la propagation de la maladie infectieuse et les rouvre à présent progressivement. Mais l'entreprise pâtit aussi de perturbations dans la chaîne d'approvisionnement, ce qui fait qu'il y aura des carences temporaires d'iPhone dans d'autres parties du monde. Apple dispose de nombreux fournisseurs en Chine, et le redémarrage de la production durera plus longtemps que prévu, selon l'entreprise.Lors de l'annonce de ses résultats en janvier, Apple avait pour le deuxième trimestre de son exercice en cours prévu un chiffre d'affaires compris entre 63 et 67 milliards de dollars. Cet objectif ne sera donc pas atteint. A l'époque déjà, Apple avait reconnu que sa prévision était inhabituellement large, parce qu'il était malaisé d'évaluer l'impact qu'aurait le coronavirus. Apple insiste sur le fait qu'il s'agit d'une perturbation temporaire de ses activités et que fondamentalement, elle se porte bien.Apple a indiqué qu'elle suivait de près les futurs développements du coronavirus et qu'elle donnerait davantage d'informations en avril lors de l'annonce de ses chiffres trimestriels. En dehors de la Chine, la demande de produits et de services d'Apple demeure forte, selon l'entreprises dans un communiqué.