Apple a limité au moyen d'une mise à jour logicielle la puissance de calcul de quelques modèles d'iPhone en fonction de la détérioration de la capacité de leur accu. Les utilisateurs n'en ont pas été clairement informés. Selon Apple, cette intervention était nécessaire pour éviter que des appareils possédant une ancienne batterie ne tombent subitement en panne.

L'entreprise dément avoir sciemment entrepris une action pour réduire l'autonomie des iPhone et pour forcer les consommateurs à acheter un nouvel appareil.

Procès similaires

Fin de l'année dernière déjà, les associations des consommateurs belges et espagnols avaient intenté des procès comparables. Avant encore, une affaire du genre aux Etats-Unis s'était terminée par un arrangement d'un montant de 500 millions de dollars (quelque 412 millions d'euros), sans qu'Apple ne reconnaisse pour autant une faute de sa part.

Apple a limité au moyen d'une mise à jour logicielle la puissance de calcul de quelques modèles d'iPhone en fonction de la détérioration de la capacité de leur accu. Les utilisateurs n'en ont pas été clairement informés. Selon Apple, cette intervention était nécessaire pour éviter que des appareils possédant une ancienne batterie ne tombent subitement en panne.L'entreprise dément avoir sciemment entrepris une action pour réduire l'autonomie des iPhone et pour forcer les consommateurs à acheter un nouvel appareil.Fin de l'année dernière déjà, les associations des consommateurs belges et espagnols avaient intenté des procès comparables. Avant encore, une affaire du genre aux Etats-Unis s'était terminée par un arrangement d'un montant de 500 millions de dollars (quelque 412 millions d'euros), sans qu'Apple ne reconnaisse pour autant une faute de sa part.