Fin du mois dernier, la Corée du Sud a été le premier pays à mettre fin à la position dominante d'Apple et de Google dans le domaine des paiements sur leurs plates-formes mobiles respectives. Après l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi, une entreprise comme Epic Games pourrait directement empocher les coûts dans un jeu tel Fortnite et ainsi contourner les caisses d'Apple et de Google. La loi a été votée et s'appliquera selon toute attente à partir du 15 septembre.

L'année passée, Epic a décidé d'incorporer son propre système de paiement dans son appli. Apple l'interdit cependant dans ses conditions d'utilisation et supprima par conséquent aussitôt les programmes d'Epic de l'App Store. Un juge américain se penche actuellement sur cette affaire. Selon Apple, même avec la nouvelle loi sud-coréenne, l'entreprise n'est pas obligée d'accueillir tous les développeurs dans son magasin d'applis.

Trente pour cent

Conjointement avec Google, Apple gère la majeure partie des smartphones dans le monde avec leurs systèmes d'exploitation iOS et Android. Ces entreprises facturent en général aux développeurs d'applis une commission de trente pour cent sur les ventes dans leurs boutiques.

Fin du mois dernier, la Corée du Sud a été le premier pays à mettre fin à la position dominante d'Apple et de Google dans le domaine des paiements sur leurs plates-formes mobiles respectives. Après l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi, une entreprise comme Epic Games pourrait directement empocher les coûts dans un jeu tel Fortnite et ainsi contourner les caisses d'Apple et de Google. La loi a été votée et s'appliquera selon toute attente à partir du 15 septembre.L'année passée, Epic a décidé d'incorporer son propre système de paiement dans son appli. Apple l'interdit cependant dans ses conditions d'utilisation et supprima par conséquent aussitôt les programmes d'Epic de l'App Store. Un juge américain se penche actuellement sur cette affaire. Selon Apple, même avec la nouvelle loi sud-coréenne, l'entreprise n'est pas obligée d'accueillir tous les développeurs dans son magasin d'applis.Conjointement avec Google, Apple gère la majeure partie des smartphones dans le monde avec leurs systèmes d'exploitation iOS et Android. Ces entreprises facturent en général aux développeurs d'applis une commission de trente pour cent sur les ventes dans leurs boutiques.