Apple applique une politique stricte pour ses magasins App Store et iBooks et en exclut régulièrement des e-livres et des applis en raison d'un contenu qui prête à controverse, selon l'entreprise. C'est ainsi que le dernier roman de l'écrivaine néerlandaise Heleen van Royen a été refusé en première instance en raison de la présence de quelques liens vers des sites pornographiques.

Plus tôt cette semaine, c'est l'ouvrage érotique 'Tachtig dagen' de Vina Jackson qui a été éjecté de la boutique iBooks, parce que sa couverture affichait du nu. Tel a aussi été le cas récemment au Danemark, où le livre 'Hippie' de Peter Øvig Knudsen n'a pas été admis du fait qu'il contenait des photos de personnes nues.

Dans une réaction, Morten Løkkegaard - vice-président de la Commission européenne pour la culture et l'enseignement - a eu un entretien avec quelques représentants européens d'Apple. Ceux-ci sont restés sur leur point de vue: tout ce qu'Apple considère comme 'pornographique', est refusé. En tant qu'entreprise, Apple affirme en avoir le droit. Morten Løkkegaard comprend cette position, mais plaide en même temps pour la 'liberté d'expression culturelle'. En outre, il aspire à une politique transparente vis-à-vis du consommateur.

C'est surtout sur ce dernier point que Løkkegaard envisage des problèmes possibles. Apple possède en effet une culture d'entreprise fermée - l'on ne sait souvent pas clairement ce qui est toléré ou non et pourquoi. L'euro-parlementaire entend dès lors essayer de porter cette fois le débat à l'échelon supérieur, à savoir auprès de la direction d'Apple à Cupertino. (eReaders.nl/MI)