Le directeur de l'entreprise, Tim Cook, vient déjà d'observer une stabilisation des ventes de smartphones en Chine, où Apple est aux prises avec la concurrence féroce d'Huawei, d'Oppo et de Xiaomi notamment. Il semblerait donc que les réductions de prix appliquées par Apple dans ce pays portent ses fruits. Pour le trimestre en cours, Cook se montre donc assez confiant.

Au cours du trimestre écoulé, le chiffre d'affaires d'Apple a régressé de 51 à quasiment 47 milliards de dollars. Le recul des ventes d'iPhone a été en partie compensé par les apports supérieurs de services tels Apple Music, mais aussi de l'App Store, où il a été question d'une hausse du chiffre d'affaires à 11,5 milliards de dollars, soit 1,6 milliard de dollars de plus en comparaison avec la même période de l'année dernière. La division 'services' d'Apple représente à peu près un tiers du bénéfice brut de l'entreprise.

Apple a clôturé son trimestre sur un bénéfice d'exploitation de 13,4 milliards de dollars, en recul cependant par rapport aux 15,9 milliards de dollars enregistrés durant la période correspondante de l'année précédente. En fin de compte, Apple en a conservé 11,5 milliards, ce qui est ici encore moins qu'il y a un an.

Pour le trimestre en cours, Apple table sur un chiffre d'affaires compris entre 52,5 et 54,5 milliards de dollars. Cette prévision de croissance du chiffre d'affaires ravit les investisseurs, puisque le cours de l'action s'est envolé en clôture de la journée boursière.