Le directeur d'Apple, Tim Cook, avait précédemment déjà déclaré que le chiffre d'affaires tiré des smartphones avait reculé à cause de la Chine, mais sans citer de chiffres concrets. Le marché chinois a régressé de quasiment 10 pour cent durant cette période. L'économie y tourne quelque peu plus difficilement qu'avant. C'est en partie pourquoi les Chinois choisissent de continuer d'utiliser plus longtemps leur ancien téléphone. Et lorsqu'ils achètent un nouveau modèle, le prix de l'iPhone les fait souvent reculer.

L'entreprise chinoise Huawei est un concurrent d'Apple à la deuxième place sur le marché mondial des smartphones, après Samsung. Dans son pays, Huawei est par ailleurs l'irrésistible numéro un. Les ventes de l'entreprise ont, fin de l'année dernière, grimpé de quasiment un quart. Viennent ensuite les marques Oppo et Vivo, chinoises elles aussi. Apple se classe au quatrième rang en Chine, suivie par Xiaomi.