Le contrôleur européen craignait que suite à cette fusion, les possibilités de choix pour les utilisateurs de services de diffusion musicale soient limitées. "Après une analyse détaillée des données des utilisateurs et musicales de Shazam, nous estimons que le rachat ne provoquera pas une réduction de la concurrence sur le marché de la diffusion musicale", a déclaré la commissaire européenne Margrethe Vestager (en charge de la concurrence).

Apple avait annoncé le rachat en décembre et c'est en avril que Vestager avait débuté son enquête.

Avec les données de Shazam à propos de la popularité des morceaux de musique, le producteur de l'iPhone pourra améliorer son service de diffusion musicale Apple Music. Ce faisant, Apple devrait mieux lutter contre Spotify, Deezer et les services musicaux de Google et d'Amazon notamment.