Lorsque Steve Jobs tint en 2007 le premier iPhone sur les fonts baptismaux, il se fixa un objectif de vente: 10 millions d'exemplaires pour 2008. "Ce sera difficile", avait déclaré l'analyste Edward Snyder dans le New York Times. Mais Apple dépassa ses propres attentes avec 13,7 millions d'iPhone vendus en 2008.

Il fallut cependant attendre quelque temps avant que l'entreprise parvienne à passer le cap des 100 millions. Cela eut lieu en février 2011, au moment précis où l'iPhone était sur le marché depuis quatre ans. A partir de là, tout s'emballa: un an plus tard, 200 millions d'exemplaires avaient trouvé acquéreur.

Le 300 millionième iPhone a été commercialisé avant la fin de 2012, et le 400 millionième fin juillet 2013. Et voici donc à présent qu'Apple a vendu un demi-milliard d'iPhone et ce, même si Forbes ajoute qu'il s'agit un peu de tâtonner au niveau des chiffres exacts, dans la mesure où Apple ne les a pas encore communiqués pour le trimestre en cours.

Lorsque Steve Jobs tint en 2007 le premier iPhone sur les fonts baptismaux, il se fixa un objectif de vente: 10 millions d'exemplaires pour 2008. "Ce sera difficile", avait déclaré l'analyste Edward Snyder dans le New York Times. Mais Apple dépassa ses propres attentes avec 13,7 millions d'iPhone vendus en 2008. Il fallut cependant attendre quelque temps avant que l'entreprise parvienne à passer le cap des 100 millions. Cela eut lieu en février 2011, au moment précis où l'iPhone était sur le marché depuis quatre ans. A partir de là, tout s'emballa: un an plus tard, 200 millions d'exemplaires avaient trouvé acquéreur. Le 300 millionième iPhone a été commercialisé avant la fin de 2012, et le 400 millionième fin juillet 2013. Et voici donc à présent qu'Apple a vendu un demi-milliard d'iPhone et ce, même si Forbes ajoute qu'il s'agit un peu de tâtonner au niveau des chiffres exacts, dans la mesure où Apple ne les a pas encore communiqués pour le trimestre en cours.