Apple a notamment obtenu un brevet sur un capteur à intégrer à sa montre intelligente ou au bracelet de celle-ci. Le capteur peut utiliser la lumière infrarouge pour composer une image thermique du poignet de l'utilisateur, conjointement avec des caractéristiques typiques de sa peau (comme la texture et la pilosité). Il permettrait dès lors d'identifier le poignet en tant qu'alternative à l'empreinte digitale.

Le brevet a été découvert par le blog PatentlyApple et éveille le sentiment qu'Apple prépare de nouvelles technologies d'identification pour son Apple Watch. La montre connectée d'Apple ne dispose actuellement pas encore de possibilités de connexion biométriques, contrairement à l'iPhone par exemple, qui incorpore tant les empreintes digitales que la reconnaissance du visage.

Outre le brevet sur le capteur, Apple en a sollicité également un sur un bracelet de montre, qui peut s'adapter de lui-même au poignet de l'utilisateur et qui peut se resserrer, s'il détecte que la montre se met à descendre vers la main. Enfin, citons aussi un brevet prévoyant d'intégrer de mini-voyants lumineux au bracelet de la montre pour prévenir de l'arrivée de SMS ou de rendez-vous imminents. Tout cela se passe certes aussi sur l'écran de la Watch, mais en utilisant des mini-LED dans le bracelet, cela permet d'économiser de l'énergie, puisqu'il ne faut alors pas allumer l'écran.