A la suite d'un concours de circonstances, Anja Cappelle, germaniste de formation, est entrée en contact avec le monde IT. " A l'époque de mes études, l'internet était encore l'apanage du personnel universitaire. Avec quelques amis, j'ai lancé une association estudiantine pour promouvoir l'utilisation de l'internet par les étudiants à l'université. C'est ainsi que j'ai été conquise pas à pas. "

Ne pas se reposer sur ses lauriers

Elle considère sa nomination comme ICT Woman of the Year en 2016 comme une belle récompense. D'autant qu'au début de l'internet, le numérique n'était pas toujours pris au sérieux. Son titre est la preuve que le numérique n'était pas un simple gadget. " Nous avons déployé le numérique dans notre entreprise. Il ne s'agit plus d'une simple stratégie numérique, mais d'une stratégie qui transforme l'ensemble du monde en numérique. Les canaux numériques sont toujours plus un levier de réalisation des objectifs de l'organisation. Dès que ces canaux deviennent critiques pour l'entreprise, on peut affirmer que le numérique devient vraiment incontournable et que vous devenez un partenaire stratégique pour vos clients. "

A la suite de sa nomination, elle a mis la barre plus haut, tant pour l'entreprise que pour elle-même. Ainsi, elle a suivi un 'advanced management program' à la Vlerick Business School pour lui permettre d'atteindre les objectifs qu'elle s'était fixés. " A l'époque, nous avons également donné la priorité à l'internationalisation. C'est ainsi que nous avons procédé à une acquisition à New York. " Anja Cappelle a continué à travailler pour The Reference durant toutes ces années. Et elle a réinventé l'organisation à plusieurs reprises. " Le changement intervient à la périphérie. Se focaliser sur celle-ci, identifier les opportunités, relier les points puis agir se révèle particulièrement important. Il n'y a aucun moment où l'on peut se reposer sur ses lauriers car la technologie évolue à un rythme effréné. "

Entre-temps, The Reference emploie 130 collaborateurs. " Travailler avec des personnes est la chose que je trouve le plus passionnant dans mon travail. Les voir réaliser de beaux projets avec la technologie, apporter de la valeur ajoutée, avoir un impact et faire la différence pour les clients : c'est ce qui caractérise The Reference. Nous faisons en sorte que chaque personne se retrouve à la bonne place. Si vous regardez mon parcours, vous verrez que j'en suis un bel exemple. J'ai eu de nombreux postes différents, sans avoir dû changer d'employeur. "

Le renouveau comme constante

Après 25 ans chez The Reference, Anja Cappelle est sur le point d'appliquer à sa propre vie personnelle ce qu'elle a réalisé avec l'agence. Elle a transmis récemment la direction de The Reference à la co-directrice Isabel Donvil afin de se donner le temps de se réinventer. " Je suis fière du parcours que nous avons accompli avec The Reference. Le temps est venu de mettre en place la seconde moitié de ma carrière professionnelle. J'entame une mission pour le groupe international Emakina - auquel appartient également The Reference - afin d'explorer de nouvelles opportunités. "

" L'un des défis majeurs pour le secteur IT consiste à continuer à voir la technologie comme un moyen et non une fin en soi, poursuit Anja Cappelle. Ce ne sera possible qu'en mettant en place une stratégie précise. "

Par ailleurs, l'émergence des 'big data' ne devra pas être sous-estimée. " Un article que j'ai lu récemment estimait que 'data is the new oil paint'. Quoi de plus vrai. Un tube de peinture à l'huile revient à 5 € environ, mais si l'on dépose la peinture sur un tableau, on obtient une plus-value. Voici une décennie, il était surtout question de collecter des données, alors qu'aujourd'hui, il s'agit de traduire ces données en connaissance et en analyses, mais aussi de les intégrer dans les processus. Comment alimenter rapidement les départements de marketing, de ventes et de service ? Par ailleurs, il ne faudrait pas oublier le facteur humain et l'importance de la créativité. Face à la pression de tout automatiser, la créativité reste le facteur différenciateur. "

Récolter les fruits

Dans sa vie privée, Anja Cappelle apprécie le jardinage. " J'apprécie de semer dans mon potager, au rythme de la nature. C'est très reposant car on vit au grand air et on est toujours en mouvement. C'est un monde totalement différent, mais dont on récolte littéralement les fruits. Et tout comme beaucoup d'autres personnes, j'ai investi dans un nouveau vélo pour m'évader. C'est un excellent contrepoids face à mon travail qui m'oblige à être constamment à la disposition des clients et des collaborateurs. "

A la suite d'un concours de circonstances, Anja Cappelle, germaniste de formation, est entrée en contact avec le monde IT. " A l'époque de mes études, l'internet était encore l'apanage du personnel universitaire. Avec quelques amis, j'ai lancé une association estudiantine pour promouvoir l'utilisation de l'internet par les étudiants à l'université. C'est ainsi que j'ai été conquise pas à pas. "Elle considère sa nomination comme ICT Woman of the Year en 2016 comme une belle récompense. D'autant qu'au début de l'internet, le numérique n'était pas toujours pris au sérieux. Son titre est la preuve que le numérique n'était pas un simple gadget. " Nous avons déployé le numérique dans notre entreprise. Il ne s'agit plus d'une simple stratégie numérique, mais d'une stratégie qui transforme l'ensemble du monde en numérique. Les canaux numériques sont toujours plus un levier de réalisation des objectifs de l'organisation. Dès que ces canaux deviennent critiques pour l'entreprise, on peut affirmer que le numérique devient vraiment incontournable et que vous devenez un partenaire stratégique pour vos clients. " A la suite de sa nomination, elle a mis la barre plus haut, tant pour l'entreprise que pour elle-même. Ainsi, elle a suivi un 'advanced management program' à la Vlerick Business School pour lui permettre d'atteindre les objectifs qu'elle s'était fixés. " A l'époque, nous avons également donné la priorité à l'internationalisation. C'est ainsi que nous avons procédé à une acquisition à New York. " Anja Cappelle a continué à travailler pour The Reference durant toutes ces années. Et elle a réinventé l'organisation à plusieurs reprises. " Le changement intervient à la périphérie. Se focaliser sur celle-ci, identifier les opportunités, relier les points puis agir se révèle particulièrement important. Il n'y a aucun moment où l'on peut se reposer sur ses lauriers car la technologie évolue à un rythme effréné. "Entre-temps, The Reference emploie 130 collaborateurs. " Travailler avec des personnes est la chose que je trouve le plus passionnant dans mon travail. Les voir réaliser de beaux projets avec la technologie, apporter de la valeur ajoutée, avoir un impact et faire la différence pour les clients : c'est ce qui caractérise The Reference. Nous faisons en sorte que chaque personne se retrouve à la bonne place. Si vous regardez mon parcours, vous verrez que j'en suis un bel exemple. J'ai eu de nombreux postes différents, sans avoir dû changer d'employeur. "Après 25 ans chez The Reference, Anja Cappelle est sur le point d'appliquer à sa propre vie personnelle ce qu'elle a réalisé avec l'agence. Elle a transmis récemment la direction de The Reference à la co-directrice Isabel Donvil afin de se donner le temps de se réinventer. " Je suis fière du parcours que nous avons accompli avec The Reference. Le temps est venu de mettre en place la seconde moitié de ma carrière professionnelle. J'entame une mission pour le groupe international Emakina - auquel appartient également The Reference - afin d'explorer de nouvelles opportunités. "" L'un des défis majeurs pour le secteur IT consiste à continuer à voir la technologie comme un moyen et non une fin en soi, poursuit Anja Cappelle. Ce ne sera possible qu'en mettant en place une stratégie précise. "Par ailleurs, l'émergence des 'big data' ne devra pas être sous-estimée. " Un article que j'ai lu récemment estimait que 'data is the new oil paint'. Quoi de plus vrai. Un tube de peinture à l'huile revient à 5 € environ, mais si l'on dépose la peinture sur un tableau, on obtient une plus-value. Voici une décennie, il était surtout question de collecter des données, alors qu'aujourd'hui, il s'agit de traduire ces données en connaissance et en analyses, mais aussi de les intégrer dans les processus. Comment alimenter rapidement les départements de marketing, de ventes et de service ? Par ailleurs, il ne faudrait pas oublier le facteur humain et l'importance de la créativité. Face à la pression de tout automatiser, la créativité reste le facteur différenciateur. "Dans sa vie privée, Anja Cappelle apprécie le jardinage. " J'apprécie de semer dans mon potager, au rythme de la nature. C'est très reposant car on vit au grand air et on est toujours en mouvement. C'est un monde totalement différent, mais dont on récolte littéralement les fruits. Et tout comme beaucoup d'autres personnes, j'ai investi dans un nouveau vélo pour m'évader. C'est un excellent contrepoids face à mon travail qui m'oblige à être constamment à la disposition des clients et des collaborateurs. "