Les conducteurs avisés - aussi dans notre pays - roulent assurément depuis quelques années déjà avec un système Android Auto fonctionnant parfaitement. Mais pour cela, ils ont besoin avant tout d'une voiture assez récente embarquant une installation d'info-divertissement compatible. L'autre ingrédient nécessaire est un logiciel sur le smartphone Android, à savoir l'appli Android Auto.

APK ou Android 10

Cette application, on ne pouvait jusqu'à hier soir l'installer en Belgique que quasi exclusivement via ce qu'on appelle un fichier APK (Android Package) disponible sur des sites tels APKMirror.com. Cette méthode était nettement plus controversée qu'un téléchargement classique du Google Play Store et, comme il ne s'agit pas d'un magasin d'applis officiel, cela n'allait pas non plus sans risque.

Depuis moins d'un an, il existait certes une méthode plus facile pour se procurer Android Auto: l'application faisait en effet entre-temps partie intégrante du système d'exploitation Android 10. Mais à cette fin, il convenait de posséder un smartphone assez moderne et dans notre pays, tous les utilisateurs d'un tel appareil n'arrivaient pas - tant s'en faut - à tirer parti de la fonction.

A partir de Marshmallow

Depuis hier, c'en est donc terminé de ces exigences et de ces procédures controversées pour les utilisateurs belges. Il suffit désormais en effet d'un smartphone équipé du système d'exploitation Android 6.0 'Marshmallow' sorti entre-temps depuis plus de cinq ans déjà.

Une fois combiné à l'installation d'info-divertissement embarquée, votre smartphone avec Android Auto ne devra plus être manipulé. Des applications telles Google Maps, Spotify ou simplement les appels se feront entièrement à partir de l'écran tactile de la voiture ou pourront même être commandés par la voix via Google Assistent. Ce dernier lira aussi, si besoin est, tous les messages entrants, afin de ne jamais vous distraire pendant que vous conduisez.

Les conducteurs avisés - aussi dans notre pays - roulent assurément depuis quelques années déjà avec un système Android Auto fonctionnant parfaitement. Mais pour cela, ils ont besoin avant tout d'une voiture assez récente embarquant une installation d'info-divertissement compatible. L'autre ingrédient nécessaire est un logiciel sur le smartphone Android, à savoir l'appli Android Auto.Cette application, on ne pouvait jusqu'à hier soir l'installer en Belgique que quasi exclusivement via ce qu'on appelle un fichier APK (Android Package) disponible sur des sites tels APKMirror.com. Cette méthode était nettement plus controversée qu'un téléchargement classique du Google Play Store et, comme il ne s'agit pas d'un magasin d'applis officiel, cela n'allait pas non plus sans risque.Depuis moins d'un an, il existait certes une méthode plus facile pour se procurer Android Auto: l'application faisait en effet entre-temps partie intégrante du système d'exploitation Android 10. Mais à cette fin, il convenait de posséder un smartphone assez moderne et dans notre pays, tous les utilisateurs d'un tel appareil n'arrivaient pas - tant s'en faut - à tirer parti de la fonction.Depuis hier, c'en est donc terminé de ces exigences et de ces procédures controversées pour les utilisateurs belges. Il suffit désormais en effet d'un smartphone équipé du système d'exploitation Android 6.0 'Marshmallow' sorti entre-temps depuis plus de cinq ans déjà.Une fois combiné à l'installation d'info-divertissement embarquée, votre smartphone avec Android Auto ne devra plus être manipulé. Des applications telles Google Maps, Spotify ou simplement les appels se feront entièrement à partir de l'écran tactile de la voiture ou pourront même être commandés par la voix via Google Assistent. Ce dernier lira aussi, si besoin est, tous les messages entrants, afin de ne jamais vous distraire pendant que vous conduisez.