Amsterdam et la commune voisine de Haarlemmermeer avaient décidé voilà quelques années de ne plus autoriser l'implantation de nouveaux centres de données. La région, proche du noeud Internet d'Amsterdam, compte un nombre particulièrement élevé de centres de données, mais il n'y avait aucune directive quant aux endroits où ils pouvaient s'établir. En même temps, les bâtiments représentaient aussi une charge importante pour le réseau électrique, même s'ils consomment moins de courant que prévu.

Ce moratoire touche maintenant à sa fin. La ville d'Amsterdam fait désormais savoir qu'elle va, comme la commune de Haarlemmermeer, permettre l'établissement de nouveaux centres de données, de manière limitée et sous conditions.

En pratique, cela signifie que les nouveaux bâtiments ne pourront s'établir que sur les sites déjà présents. Il s'agit en l'occurrence des parcs d'activités Amstel III et Science Park, ainsi que des quartiers Schinkel et Haven/Haven-Stad (quartier du port).

Les règles régissant la consommation énergétique sont aussi plus strictes. La consommation électrique d'un centre de données ne peut plus dépasser une moyenne de 67 mégavoltampères (MVA). Un centre de données d'une puissance supérieure à 80 MVA doit en outre installer son propre poste de transformation électrique. Ces mesures devraient éviter toute surcharge du réseau électrique régulier.

Amsterdam et la commune voisine de Haarlemmermeer avaient décidé voilà quelques années de ne plus autoriser l'implantation de nouveaux centres de données. La région, proche du noeud Internet d'Amsterdam, compte un nombre particulièrement élevé de centres de données, mais il n'y avait aucune directive quant aux endroits où ils pouvaient s'établir. En même temps, les bâtiments représentaient aussi une charge importante pour le réseau électrique, même s'ils consomment moins de courant que prévu.Ce moratoire touche maintenant à sa fin. La ville d'Amsterdam fait désormais savoir qu'elle va, comme la commune de Haarlemmermeer, permettre l'établissement de nouveaux centres de données, de manière limitée et sous conditions.En pratique, cela signifie que les nouveaux bâtiments ne pourront s'établir que sur les sites déjà présents. Il s'agit en l'occurrence des parcs d'activités Amstel III et Science Park, ainsi que des quartiers Schinkel et Haven/Haven-Stad (quartier du port).Les règles régissant la consommation énergétique sont aussi plus strictes. La consommation électrique d'un centre de données ne peut plus dépasser une moyenne de 67 mégavoltampères (MVA). Un centre de données d'une puissance supérieure à 80 MVA doit en outre installer son propre poste de transformation électrique. Ces mesures devraient éviter toute surcharge du réseau électrique régulier.