Cmosis occupe plus de 110 personnes et enregistrera cette année un chiffre d'affaires de quelque 60 millions d'euros contre quelque 54,9 millions en 2014. Le bénéfice après impôts en 2014 s'élevait à pas moins de 9,5 millions d'euros.

AMS, un développeur de semi-conducteurs qui concurrence directement Melexis sur le marché automobile, rachète les actions de Cmosis détenues par le fonds d'investissement américain TA Associates et par sa direction. Le montant est fixé à 220 millions d'euros. Il s'agit là d'une transaction étonnante dans la mesure où TA n'a racheté Cmosis que fin 2013 pour un montant non communiqué et qu'il était considéré comme un actionnaire stable, désireux d'utiliser Cmosis en tant que base de départ vers d'autres acquisitions encore dans le secteur.

Dans un communiqué, Kirk Laney, le CEO d'AMS, qualifie Cmosis "de très complémentaire pour sa gamme de capteurs et d'une étape importante dans le cadre de sa stratégie de croissance pour ses solutions de détection". Cmosis fabrique des capteurs d'images pour les domaines industriel et médical et en produit spécifiquement pour le fabricant d'appareils photo Leica.

Selon le communiqué, Cmosis devrait continuer de croître au même rythme en 2016. "Nous allons pouvoir utiliser l'expertise technique et opérationnelle d'AMS comme un booster et profiter de son accès international à une clientèle potentielle pour atteindre nos objectifs", déclare Luc De Mey, le CEO de Cmosis. De Mey est nominé pour le titre de Trends Manager pour l'année 2016.