Depuis l'arrivée de Windows 11, les messages ne manquent pas à propos du fait que certains PC équipés d'une puce AMD Ryzen connaissent des ratés. AMD y réagit pour la première fois formellement et confirme le problème en question.

Selon l'entreprise, certains ordinateurs à puce Ryzen effectuent une 'extended fTPM memory transaction' dans la mémoire flash SPI sur la carte-mère. Il se peut par conséquent que ces ordinateurs marquent une pause ou ne réagissent pas jusqu'à ce que cette transaction soit terminée.

AMD prévoit deux solutions possibles. Dans le premier cas, les ordinateurs concernés recevront une mise à jour du BIOS de la carte-mère. Il s'agit d'une mise à jour basée sur AMD AGESA 1207. AMD s'attend à ce qu'elle sorte à partir de mai, mais comme le déploiement et la disponibilité dépendront de la carte-mère (et de son fabricant), cela pourrait être plus tard.

Une seconde option, spécialement prévue pour ceux/celles qui ne veulent pas attendre, consiste à migrer du module TPM incorporé vers un module TPM séparé qu'il est possible d'acheter et d'installer. TPM est une puce de cryptage spécifique qui s'avère nécessaire dans certains cas pour Windows 11. Elle est présente par défaut sur la plupart des cartes-mères modernes, mais il est possible aussi de l'intégrer au PC sous la forme d'un module séparé.

Le principal obstacle dans ce dernier cas, c'est que cette extension offre surtout une solution pour les desktops, et que vous deviez disposer d'un module TPM adapté à votre carte-mère.

Depuis l'arrivée de Windows 11, les messages ne manquent pas à propos du fait que certains PC équipés d'une puce AMD Ryzen connaissent des ratés. AMD y réagit pour la première fois formellement et confirme le problème en question.Selon l'entreprise, certains ordinateurs à puce Ryzen effectuent une 'extended fTPM memory transaction' dans la mémoire flash SPI sur la carte-mère. Il se peut par conséquent que ces ordinateurs marquent une pause ou ne réagissent pas jusqu'à ce que cette transaction soit terminée.AMD prévoit deux solutions possibles. Dans le premier cas, les ordinateurs concernés recevront une mise à jour du BIOS de la carte-mère. Il s'agit d'une mise à jour basée sur AMD AGESA 1207. AMD s'attend à ce qu'elle sorte à partir de mai, mais comme le déploiement et la disponibilité dépendront de la carte-mère (et de son fabricant), cela pourrait être plus tard.Une seconde option, spécialement prévue pour ceux/celles qui ne veulent pas attendre, consiste à migrer du module TPM incorporé vers un module TPM séparé qu'il est possible d'acheter et d'installer. TPM est une puce de cryptage spécifique qui s'avère nécessaire dans certains cas pour Windows 11. Elle est présente par défaut sur la plupart des cartes-mères modernes, mais il est possible aussi de l'intégrer au PC sous la forme d'un module séparé.Le principal obstacle dans ce dernier cas, c'est que cette extension offre surtout une solution pour les desktops, et que vous deviez disposer d'un module TPM adapté à votre carte-mère.