AWS a lancé une page d'inscription pour un aperçu de sa technologie quantique. Amazon sera ainsi la première entreprise à ouvrir ladite technologie aux clients.

L'ordinateur quantique repose sur une autre architecture que celle des ordinateurs traditionnels, et la technologie conviendrait mieux pour trouver des réponses à des besoins spécifiques, tels la production de différents scénarios ou la détermination du meilleur trajet entre deux points (parmi de très nombreuses possibilités). La technologie a solidement progressé ces dernières années depuis que des géants technologiques comme Google, Microsoft et IBM préparent leurs propres ordinateurs quantiques. En octobre encore, Google revendiquait sa 'suprématie quantique', par laquelle son ordinateur pouvait résoudre un problème pour lequel un ordinateur classique aurait besoin de quelques milliers d'années. Mais l'entreprise n'a pas encore commercialisé cette technologie.

Le fait que ce soit à présent Amazon qui lance un service basé sur la technologie quantique, est quelque peu bizarre dans la mesure où AWS ne s'est jamais beaucoup livrée à de la recherche en la matière et ne dispose pas d'un ordinateur du genre. Mais pour Amazon, il s'agit avec Braket de collaborer avec des entreprises qui en disposent bien d'un. Dans la pratique, AWS va rendre disponibles les systèmes de D-Wave, IonQ et Rigetti via son propre nuage. De plus, elle va aussi introduire un AWS Center for Quantum Computing et un AWS Quantum Solutions Lab.

Braket est avant tout un environnement de test, destiné entre autres à permettre aux développeurs de commencer à créer des algorithmes pour les ordinateurs quantiques. Ils pourront ensuite être testés sur le matériel des partenaires.