Honey est en fait une extension de navigation populaire aux Etats-Unis avec en tout plus de 17 millions d'utilisateurs. Comme elle recherche automatiquement durant les emplettes en ligne des codes de ristourne et d'autres promotions, les utilisateurs peuvent ainsi réaliser d'intéressantes économies. Or PayPal a racheté Honey fin novembre pour un montant de quatre milliards de dollars. Il s'agit là du reste d'une des plus importantes acquisitions de la part du service de paiements à ce jour.

Comme cela fait déjà quatre ans qu'Honey est compatible avec Amazon, le géant de l'e-commerce n'a pas vu d'inconvénients dans son extension, selon Wired. Mais suite au rachat par PayPal, l'entreprise considère désormais Honey comme un risque pour la sécurité et se doit donc d'en avertir les clients du magasin web. "Honey tient à jour votre comportement d'achat, collecte des données, telles votre historique d'emplettes, et est capable de visionner et d'adapter vos données sur chaque site web que vous visitez", peut-on lire dans l'avertissement qu'Amazon présente aux utilisateurs de l'extension. L'entreprise d'e-commerce conseille ensuite à ses clients de 'supprimer directement l'extension'.

Selon Wired, Amazon n'a pas souhaité expliciter plus avant les accusations lancées à l'encontre d'Honey et de son propriétaire PayPal. Un porte-parole d'Honey déclare pour sa part que l'entreprise utilise uniquement les données collectées si cela représente un avantage pour l'utilisateur, comme un gain de temps et d'argent. Et d'ajouter que cela figure aussi clairement dans la politique de confidentialité et de sécurité d'Honey.

Honey est en fait une extension de navigation populaire aux Etats-Unis avec en tout plus de 17 millions d'utilisateurs. Comme elle recherche automatiquement durant les emplettes en ligne des codes de ristourne et d'autres promotions, les utilisateurs peuvent ainsi réaliser d'intéressantes économies. Or PayPal a racheté Honey fin novembre pour un montant de quatre milliards de dollars. Il s'agit là du reste d'une des plus importantes acquisitions de la part du service de paiements à ce jour.Comme cela fait déjà quatre ans qu'Honey est compatible avec Amazon, le géant de l'e-commerce n'a pas vu d'inconvénients dans son extension, selon Wired. Mais suite au rachat par PayPal, l'entreprise considère désormais Honey comme un risque pour la sécurité et se doit donc d'en avertir les clients du magasin web. "Honey tient à jour votre comportement d'achat, collecte des données, telles votre historique d'emplettes, et est capable de visionner et d'adapter vos données sur chaque site web que vous visitez", peut-on lire dans l'avertissement qu'Amazon présente aux utilisateurs de l'extension. L'entreprise d'e-commerce conseille ensuite à ses clients de 'supprimer directement l'extension'.Selon Wired, Amazon n'a pas souhaité expliciter plus avant les accusations lancées à l'encontre d'Honey et de son propriétaire PayPal. Un porte-parole d'Honey déclare pour sa part que l'entreprise utilise uniquement les données collectées si cela représente un avantage pour l'utilisateur, comme un gain de temps et d'argent. Et d'ajouter que cela figure aussi clairement dans la politique de confidentialité et de sécurité d'Honey.