Récemment, des employés de l'entrepôt susmentionné ont approuvé la constitution d'un syndicat lors d'un vote organisé par l'Amazon Labor Union (ALU). La création du syndicat fut agréée par 2.654 voix pour et 2.131 voix contre. Amazon affirme cependant que le bureau qui a contrôlé ce vote, n'a pas respecté les règles. L'entreprise aspire par conséquent à un nouveau scrutin, selon la chaîne CNN notamment.

'Chiffres erronés et pratiques illégales'

Amazon prétend entre autres que le NLRB a eu recours à des chiffres erronés lors du calcul du soutien que l'ALU avait collecté pour pouvoir organiser le vote. Le bureau aurait aussi retardé une enquête sur de prétendues pratiques illégales. Le géant de l'e-commerce affirme en outre que le vote n'a pas été suffisamment bien organisé par la bureau du NLRB. Cela aurait généré de longues files d'attente, ce qui fait que certains employés d'Amazon auraient renoncé à exprimer leur voix.

L'ALU fait également l'objet de critiques de la part d'Amazon. C'est ainsi que le syndicat aurait injustement intimidé des employés de l'entreprise et les aurait même menacés de violence. Dans un communiqué, Amazon annonce vouloir une nouvelle organisation du scrutin, afin qu'un 'vote honnête et représentatif puisse avoir lieu'.

En collaboration avec Dutch IT-Channel

Récemment, des employés de l'entrepôt susmentionné ont approuvé la constitution d'un syndicat lors d'un vote organisé par l'Amazon Labor Union (ALU). La création du syndicat fut agréée par 2.654 voix pour et 2.131 voix contre. Amazon affirme cependant que le bureau qui a contrôlé ce vote, n'a pas respecté les règles. L'entreprise aspire par conséquent à un nouveau scrutin, selon la chaîne CNN notamment.Amazon prétend entre autres que le NLRB a eu recours à des chiffres erronés lors du calcul du soutien que l'ALU avait collecté pour pouvoir organiser le vote. Le bureau aurait aussi retardé une enquête sur de prétendues pratiques illégales. Le géant de l'e-commerce affirme en outre que le vote n'a pas été suffisamment bien organisé par la bureau du NLRB. Cela aurait généré de longues files d'attente, ce qui fait que certains employés d'Amazon auraient renoncé à exprimer leur voix.L'ALU fait également l'objet de critiques de la part d'Amazon. C'est ainsi que le syndicat aurait injustement intimidé des employés de l'entreprise et les aurait même menacés de violence. Dans un communiqué, Amazon annonce vouloir une nouvelle organisation du scrutin, afin qu'un 'vote honnête et représentatif puisse avoir lieu'.En collaboration avec Dutch IT-Channel