Amazon est désormais aussi une 'trillion dollar company'

05/09/18 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Datanews

Un mois environ après qu'Apple ait passé le cap d'une valeur marchande de mille milliards de dollars, voici à présent qu'Amazon fait de même, à cette différence près que l'ascension de cette dernière s'avère plus spectaculaire.

Amazon est désormais aussi une 'trillion dollar company'

© iStock

Mardi après-midi, la cote de l'action Amazon a dépassé les 2.050,50 dollars, ce qui se traduit pour l'entreprise par une valeur marchande de plus d'un billion de dollars. A la clôture de la bourse, le cours final s'est certes replié à 2.039,51 dollars, mais d'une manière générale, on s'attend à ce qu'Amazon puisse maintenir une valeur de mille milliards de dollars.

Pour atteindre ce pic, Apple a profité surtout de la vente de ses appareils, en combinaison avec divers efforts financiers consentis au cours de l'année dernière. Chez Amazon, le scénario est quelque peu différent, puisque le CEO et fondateur de l'entreprise, Jeff Bezos, recueille essentiellement les fruits d'années d'investissements pour en faire un géant de l'e-commerce global et du nuage.

C'est ainsi qu'Amazon a essuyé des pertes des années durant, parce qu'elle investissait pleinement dans des centres de distribution et dans d'autres éléments de son réseau de vente. Entre-temps, elle a aussi injecté beaucoup d'argent dans le développement des Amazon Web Services (AWS). Même si ceux-ci ne représentent que 11 pour cent du chiffre d'affaires d'Amazon, ils fournissent néanmoins à Bezos la majorité du bénéfice d'exploitation de son entreprise.

Amazon a réussi à doubler la valeur de son action en l'espace d'une année et au eu besoin de nettement moins de jours de bourse pour passer de 900 milliards à 1 billion de dollars. Dans cette perspective, Apple a certes été la première, mais la croissance d'Amazon s'est avérée plus spectaculaire. Pour être complet, sachez que la firme chinoise Petrochina était parvenue en 2007 déjà à atteindre la valeur de mille milliards de dollars, mais qu'elle n'avait pu la conserver. Google et Microsoft se dirigent par ailleurs aussi vers ce cap.

Le New York Times fait observer qu'Amazon a ces dernières années toujours réussi à frapper l'imagination. D'abord en voulant être le magasin web du monde, puis en devenant un acteur IT de format mondial, tout en démontrant entre-temps régulièrement son côté multidisciplinaire. Pensez ici au service de diffusion (streaming), aux expérimentations de drones de livraison ou au brevet sollicité en vue de transporter des colis par zeppelin. Quant à Blue Origin, la firme aéronautique de Bezos, elle est indépendante d'Amazon.

Nos partenaires