Amazon invite les autorités des villes et états américains à lui faire des propositions. On ignore pour l'instant quels avantages fiscaux ou subsides l'entreprise sollicite exactement. En échange, l'entreprise d'e-commerce promet de donner un solide stimulant à l'économie locale.

A Seattle, Amazon est du reste l'un des principaux employeurs. "Nous nous attendons à ce que notre deuxième siège soit de la même veine que celui de Seattle", écrit le fondateur et CEO de l'entreprise, Jeff Bezos.

La firme d'e-commerce a acquis récemment encore un nouveau bâtiment de 150 mètres de long à Seattle. Dans ce bâtiment, on trouvera des sphères de 30 mètres de haut qu'Amazon appelle des biosphère, et qui accueilleront plus de 300 sortes de plantes du monde entier d'ici l'ouverture prévue en 2018.

Amazon invite les autorités des villes et états américains à lui faire des propositions. On ignore pour l'instant quels avantages fiscaux ou subsides l'entreprise sollicite exactement. En échange, l'entreprise d'e-commerce promet de donner un solide stimulant à l'économie locale.A Seattle, Amazon est du reste l'un des principaux employeurs. "Nous nous attendons à ce que notre deuxième siège soit de la même veine que celui de Seattle", écrit le fondateur et CEO de l'entreprise, Jeff Bezos.La firme d'e-commerce a acquis récemment encore un nouveau bâtiment de 150 mètres de long à Seattle. Dans ce bâtiment, on trouvera des sphères de 30 mètres de haut qu'Amazon appelle des biosphère, et qui accueilleront plus de 300 sortes de plantes du monde entier d'ici l'ouverture prévue en 2018.