Mardi, divers utilisateurs d'Amazon aux Etats-Unis et en Europe ont reçu un courriel leur révélant que leur adresse avait été divulguée à cause d'une erreur technique. Le problème aurait exposé tant des noms que des adresses mail, mais Amazon indiquait que les clients n'avaient rien à faire. "Nous avons entre-temps résolu le problème et informé les clients sur ses éventuelles conséquences", a déclaré un porte-parole au site technologique TechCrunch.

Et c'est là tout ce que l'entreprise a bien voulu révéler: elle s'est donc abstenue de préciser ce qui s'était passé exactement, de quel site provenaient les fuites, comment cela s'était produit et le nombre de victimes. Elle dément cependant qu'il y ait eu une fuite de données de son propre site web. Amazon fait donc l'objet de critiques de la part, notamment, de chercheurs en sécurité, qui signalent qu'un mail laconique du genre envoyé par l'entreprise est surtout source d'angoisse et n'aide aucunement les clients à mieux se protéger.

Le problème de sécurité est survenu quelques jours avant le fameux 'Black Friday', l'une des plus importantes journées de vente aux Etats-Unis.