Le chiffre d'affaire total au trimestre clôturant 2019 s'est établi à 37,6 milliards de dollars, en hausse par rapport aux 31,8 milliards enregistrés un an auparavant. Le chiffre d'affaires tiré de la publicité a crû de 17 pour cent sur une base annuelle, mais ici, il est question d'un ralentissement de la progression par rapport aux 20 pour cent réalisés l'année précédente.

Les rentrées publicitaires de la filiale de Google, YouTube ont augmenté de 31 pour cent à 4,7 milliards de dollars au cours de l'important dernier trimestre de 2019. Le chiffre d'affaires 'cloud' s'est lui établi à 2,6 milliards de dollars, en croissance de 53 pour cent. C'est la première fois qu'Alphabet scindait ces deux chiffres d'affaires. Au final, il est resté 10,7 milliards de dollars à l'entreprise contre quasiment 9 milliards au terme du dernier trimestre de 2018.

Alphabet recherche de nouvelles façons de poursuivre sa croissance. Surtout à présent que la progression des activités publicitaires semble stagner. La firme technologique envisage des opportunités dans le nuage surtout. Avec ses services 'cloud', elle entend aussi concurrencer des entreprises telles Amazon et Microsoft. Sous la nouvelle direction 'cloud' confiée à Thomas Kurian, quatre entreprises de ce secteur ont ainsi été rachetées l'année dernière.

Les investisseurs n'ont pas semblé impressionnés par ces chiffres. L'action Alphabet a perdu 4 pour cent de sa valeur à la clôture de la bourse.

Le chiffre d'affaire total au trimestre clôturant 2019 s'est établi à 37,6 milliards de dollars, en hausse par rapport aux 31,8 milliards enregistrés un an auparavant. Le chiffre d'affaires tiré de la publicité a crû de 17 pour cent sur une base annuelle, mais ici, il est question d'un ralentissement de la progression par rapport aux 20 pour cent réalisés l'année précédente.Les rentrées publicitaires de la filiale de Google, YouTube ont augmenté de 31 pour cent à 4,7 milliards de dollars au cours de l'important dernier trimestre de 2019. Le chiffre d'affaires 'cloud' s'est lui établi à 2,6 milliards de dollars, en croissance de 53 pour cent. C'est la première fois qu'Alphabet scindait ces deux chiffres d'affaires. Au final, il est resté 10,7 milliards de dollars à l'entreprise contre quasiment 9 milliards au terme du dernier trimestre de 2018.Alphabet recherche de nouvelles façons de poursuivre sa croissance. Surtout à présent que la progression des activités publicitaires semble stagner. La firme technologique envisage des opportunités dans le nuage surtout. Avec ses services 'cloud', elle entend aussi concurrencer des entreprises telles Amazon et Microsoft. Sous la nouvelle direction 'cloud' confiée à Thomas Kurian, quatre entreprises de ce secteur ont ainsi été rachetées l'année dernière.Les investisseurs n'ont pas semblé impressionnés par ces chiffres. L'action Alphabet a perdu 4 pour cent de sa valeur à la clôture de la bourse.