Alibaba envisage une deuxième cotation en bourse, cette fois à Hong Kong. Voilà ce que révèle l'agence de presse Reuters. La firme est déjà cotée à la bourse de New York, où elle avait récolté 25 milliards de dollars - une première! - lors de la journée d'ouverture en 2014.

Avec une deuxième cotation à la bourse, Alibaba voudrait recueillir vingt milliards de dollars supplémentaires à investir dans la technologie. A présent que la croissance du marché se stabilise quelque peu, la division 'recherche et développement' devient d'autant plus importante pour l'entreprise, selon Reuters. L'animosité grandissante entre les Etats-Unis et la Chine, où est installée Alibaba, signifie aussi que les entreprises doivent mieux se préserver. La semaine dernière, le fondeur de puces chinois SMIC annonça par exemple qu'il quitterait la bourse de New York au profit de celle d'Hong Kong. La majorité des actionnaires des deux entreprises se trouve en Asie. Quelque 29 pour cent des actions d'Alibaba appartient par exemple au japonais SoftBank Group.

L'entrée à la bourse d'Alibaba pourrait s'effectuer durant le second semestre de 2019.