L'année dernière, Amazon et Microsoft avaient commencé à collaborer en catimini. Les deux entreprises le révèlent aujourd'hui. Les directeurs respectifs Jeff Bezos d'Amazon et Satya Nadella de Microsoft pensent que les deux assistants possèdent chacun des qualités uniques, dont l'autre peut profiter. En guise d'exemple, Bezos évoque l'intégration supérieure de Cortana à Outlook, l'application calendrier et e-mail bien connue. Grâce à la collaboration, les utilisateurs d'Alexa obtiendront des réponses à certaines des questions auxquelles Cortana peut à présent répondre, comme par exemple si le directeur dispose déjà du prochain aperçu budgétaire.

Les personnes qui utilisent à présent Alexa et veulent recourir à Cortana, devront prononcer ces mots: ''Alexa, ouvre Cortana'', suivis par leur commande. A l'inverse, l'utilisateur de Cortana devra dire: ''Cortana, ouvre Alexa''.

Bons restaurants

Bezos prévoit qu'à la longue, les gens utiliseront les assistants numériques, aussi qualifiés d'A.I. (artificial intelligence) de la même façon qu'ils demandent aujourd'hui des conseils à un ami à propos de sorties et à un deuxième ami à propos de bons restaurants. ''Je souhaite qu'ils aient accès à autant d'A.I. que possible'', déclare Bezos.

La collaboration avait débuté fin mai, après que Bezos ait présenté l'idée à Nadella d'une rencontre au sommet à Seattle. Nadella accepta cette idée. Bezos n'a cependant pas approché Apple et Google, qui possèdent également des assistants numériques, mais ces deux firmes sont, selon lui, les bienvenues, si elles le veulent.

La nouvelle relation amicale entre Cortana et Alexa est toutefois étonnante dans la mesure où pas mal d'importantes entreprises technologiques semblent utiliser les assistants numériques comme principal différentiateur. Il semblait donc que les utilisateurs devaient choisir leur écosystème, de la même manière qu'ils choisissent leur système d'exploitation. Mais si ces systèmes collaborent bientôt sans problème, cela pourrait ne plus être à l'ordre du jour.