Un appareil design à un prix très abordable: telle est l'idée sous-jacente à la plupart des modèles lancés par Alcatel. Il n'en va du reste pas autrement de la gamme 2019. Voyez l'Alcatel 3 par exemple avec son écran de 5,9 pouces au ratio 19,5:9 étonnant. L'appareil est surtout destiné à tenir agréablement dans la main et ce, à des fins de streaming et de gaming. Il est équipé de deux appareils photo en façade, plus deux autres à l'arrière, ainsi que de gadgets de sécurité qu'on retrouve sur des appareils plus coûteux, comme le scan facial 'Face Key' et un détecteur d'empreintes digitales. L'appareil sortira sur le marché au cours du deuxième trimestre et sera proposé à 159 euros (32 Go d'espace de stockage) ou 189 euros (64 Go).

Le petit frère de l'Alcatel 3 est, malgré son appellation, le 3L. Ce dernier sortira aussi durant le deuxième trimestre et coûtera 139 euros. Ce prix est partiellement rendu possible en raison de la résolution (relativement) basse des écrans (1.560 x 720) sur les 3 et 3L, et du hardware quelque peu moins robuste. L'Alcatel 3 incorpore un processeur octa-coeur Snapdragon 439, alors que le 3L doit se contenter d'un Snapdragon 429 quadri-coeur. La mémoire RAM est de respectivement 4 et 2 Go. Il ne s'agit certes pas là de super-spécifications, mais c'est logique au vu des prix.

Toujours dans cette gamme financièrement abordable, on trouve encore l'Alcatel 1S à écran de 5,5 pouces seulement, deux appareils photo à l'arrière, scan facial et capteur d'empreintes digitales. Son prix: 109 euros.

Venons-en à présent à la tablette. L'Alcatel 3T10 se veut être une tablette à prix budget, qui servira de centre de loisirs dans le living. Elle est notamment équipée d'un écran de 10 pouces, de deux haut-parleurs en façade et d'une solide batterie de 4.080 mAh. Via Google Assistant, l'utilisateur pourra aussi la commander par la voix. Elle sera commercialisée séparément au prix de 179 euros ou accompagnée d'une Audio Station permettant de la connecter à des lecteurs de médias externes (229 euros).