Alcatel-Lucent a entamé sa dernière ligne droite avant la vente de sa division de téléphonie professionnelle à l'entreprise chinoise Huaxin.

Alcatel-Lucent y conserverait une participation de 15 pour cent, alors que les 85 pour cent restants tomberaient dans l'escarcelle de China Huaxin Post & Telecommunication Economy Development Center. Les Chinois sont prêts à débourser 201 millions d'euros à cette fin. Huaxin n'est pas une inconnue pour Alcatel. L'entreprise est en effet un actionnaire minoritaire dans Alcatel-Lucent Shangai Bell.

Par cette vente, le nouveau CEO d'Alcatel-Lucent, Michel Combes, poursuit son plan de transformation de l'entreprise consistant à ne plus se focaliser que sur les quelques activités rentables. Outre des économies, ce plan prévoit aussi la vente de divisions pour un montant minimal d'1 milliard d'euros.

Alcatel-Lucent a entamé sa dernière ligne droite avant la vente de sa division de téléphonie professionnelle à l'entreprise chinoise Huaxin. Alcatel-Lucent y conserverait une participation de 15 pour cent, alors que les 85 pour cent restants tomberaient dans l'escarcelle de China Huaxin Post & Telecommunication Economy Development Center. Les Chinois sont prêts à débourser 201 millions d'euros à cette fin. Huaxin n'est pas une inconnue pour Alcatel. L'entreprise est en effet un actionnaire minoritaire dans Alcatel-Lucent Shangai Bell. Par cette vente, le nouveau CEO d'Alcatel-Lucent, Michel Combes, poursuit son plan de transformation de l'entreprise consistant à ne plus se focaliser que sur les quelques activités rentables. Outre des économies, ce plan prévoit aussi la vente de divisions pour un montant minimal d'1 milliard d'euros.