A partir du 1er novembre, les loueurs devront signer un document plus strict en matière de discrimination. Dès le 1er octobre, Airbnb aidera les clients qui ont le sentiment d'avoir été discriminés lors d'une réservation et ce, même si cela se passe en dehors de l'entreprise. Il y aura aussi une formation disponible pour la communauté Airbnb, afin de combattre les préjugés.

Il y a déjà eu des cas d'habitations, dont les loueurs eux-mêmes n'approuvèrent pas que tel ou tel locataire les utilise. Airbnb espère que davantage de bailleurs activeront cette fonction appelée Instant Book. L'objectif est de disposer au 1er janvier déjà d'1 million d'habitations via Instant Book.

Airbnb a mené son enquête, après qu'il est apparu que des Américains de couleur couraient un risque plus élevé de se voir refuser par un loueur. Cela était aussi le cas pour des personnes portant des noms soi-disant 'noirs'.

(ANP/WK)

A partir du 1er novembre, les loueurs devront signer un document plus strict en matière de discrimination. Dès le 1er octobre, Airbnb aidera les clients qui ont le sentiment d'avoir été discriminés lors d'une réservation et ce, même si cela se passe en dehors de l'entreprise. Il y aura aussi une formation disponible pour la communauté Airbnb, afin de combattre les préjugés.Il y a déjà eu des cas d'habitations, dont les loueurs eux-mêmes n'approuvèrent pas que tel ou tel locataire les utilise. Airbnb espère que davantage de bailleurs activeront cette fonction appelée Instant Book. L'objectif est de disposer au 1er janvier déjà d'1 million d'habitations via Instant Book.Airbnb a mené son enquête, après qu'il est apparu que des Américains de couleur couraient un risque plus élevé de se voir refuser par un loueur. Cela était aussi le cas pour des personnes portant des noms soi-disant 'noirs'.(ANP/WK)