Airbnb a déclaré que désormais, elle allait vérifier chaque propriété sur sa plate-forme. Cette dernière, sur laquelle vous pouvez par exemple mettre en location une chambre, un appartement ou une maison de vacances à l'attention de touristes, a été exploitée par des criminels à des fins de fraude. Voilà ce qu'on peut lire dans un article paru sur le site d'actualité Vice. Un journaliste de ce dernier a lui-même été la victime d'une offre trompeuse. Il avait loué une chambre et au dernier moment, une fois arrivé dans la ville concernée, un appel lui signifia qu'il y avait eu un problème, mais qu'il pourrait loger dans un autre endroit. Or cette autre chambre s'avéra nettement moins bien équipée et située dans un tout autre coin de la ville.

Une enquête plus approfondie révéla toute une série de listings de ce genre et un grand nombre de victimes n'ayant pas été remboursées par Airbnb malgré les publicités trompeuses.

La plate-forme promet à présent des améliorations. Le but est de contrôler chaque propriétaire et chaque propriété proposée d'ici décembre 2020. Toute personne aboutissant dans un endroit ne ressemblant pas à ce qui est annoncé, pourra solliciter une nouvelle réservation ou être remboursée.

La semaine dernière, Airbnb avait aussi déclaré vouloir bannir les 'lieux de fête', après qu'une fusillade ait fait cinq victimes en Californie. Ces personnes avaient pris part à une petite fête organisée dans une maison prise en location.