Le chiffre d'affaires a diminué, passant de 435 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'année dernière à 396 millions d'euros. "Par rapport au premier trimestre 2020, où l'impact du Covid-19 était encore limité, les ventes du groupe hors effets de change ont diminué de 6,2%", peut-on lire dans le communiqué d'Agfa-Gevaert.

"Au cours du premier trimestre, traditionnellement plus faible, les moteurs de croissance des divisions HealthCare IT et Digital Print & Chemicals ont enregistré de solides performances en termes de marge, compensées par des baisses de volume pour certains produits traditionnels et des pressions inflationnistes", commente le CEO Pascal Juéry.

"La division Radiology Solutions a dû faire face à une pression sur les volumes et les prix de ses produits de films médicaux en raison de l'introduction de nouvelles pratiques d'achat centralisé en Chine", explique-t-il encore. Pour le reste de l'année, le patron s'attend cependant à ce que les volumes et les marges de cette division se redressent de manière significative par rapport à un premier trimestre "exceptionnellement faible".

Selon le journal De Standaard, les syndicats de l'entreprise ne sont pas satisfaits du bonus en millions de dollars que l'ex-CEO Christian Reinaudo a empoché, "alors que les avantages du personnel ont été réduits pendant des années". Selon le quotidien flamand, l'ancien patron a ainsi touché une prime de 3,83 millions d'euros en raison de la vente des activités informatiques d'Agfa HealthCare. Le comité exécutif a, lui, été autorisé à distribuer 1,82 million d'euros à titre de prime pour la vente.

Ces primes extraordinaires seront soumises à l'assemblée des actionnaires d'Agfa mardi.

Le chiffre d'affaires a diminué, passant de 435 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'année dernière à 396 millions d'euros. "Par rapport au premier trimestre 2020, où l'impact du Covid-19 était encore limité, les ventes du groupe hors effets de change ont diminué de 6,2%", peut-on lire dans le communiqué d'Agfa-Gevaert."Au cours du premier trimestre, traditionnellement plus faible, les moteurs de croissance des divisions HealthCare IT et Digital Print & Chemicals ont enregistré de solides performances en termes de marge, compensées par des baisses de volume pour certains produits traditionnels et des pressions inflationnistes", commente le CEO Pascal Juéry."La division Radiology Solutions a dû faire face à une pression sur les volumes et les prix de ses produits de films médicaux en raison de l'introduction de nouvelles pratiques d'achat centralisé en Chine", explique-t-il encore. Pour le reste de l'année, le patron s'attend cependant à ce que les volumes et les marges de cette division se redressent de manière significative par rapport à un premier trimestre "exceptionnellement faible".Selon le journal De Standaard, les syndicats de l'entreprise ne sont pas satisfaits du bonus en millions de dollars que l'ex-CEO Christian Reinaudo a empoché, "alors que les avantages du personnel ont été réduits pendant des années". Selon le quotidien flamand, l'ancien patron a ainsi touché une prime de 3,83 millions d'euros en raison de la vente des activités informatiques d'Agfa HealthCare. Le comité exécutif a, lui, été autorisé à distribuer 1,82 million d'euros à titre de prime pour la vente.Ces primes extraordinaires seront soumises à l'assemblée des actionnaires d'Agfa mardi.