CERT.be a commandité une étude sur la sécurité internet auprès de 2.000 internautes belges âgés entre 16 et 70 ans.

De l'étude, il apparaît que les internautes sont surtout confrontés aux virus et au malware (26 pour cent), mais aussi à des tentatives de détournement d'argent ou de renseignements (19 pour cent), à l'envoi non désiré d'e-mails à partir de leur propre adresse (17 pour cent) et à l'invalidité soudaine de mots de passe (14 pour cent).

La moitié des répondants à l'enquête environ ont déclaré être préoccupés ou très préoccupés à propos de leurs sécurité en ligne. C'est surtout en matière d'internetbanking (61 pour cent) et de courses online (46 pour cent) que les Belges font preuve de prudence, "deux activités où il est question d'argent, ce qui n'est pas un hasard", selon CERT.be. En outre, ils sont inquiets lorsqu'ils surfent sur des sites web inconnus ou sur des sites sociaux et lorsqu'on leur demande des données personnelles.

CERT.be indique que malgré leurs préoccupations, les Belges ne vont pas automatiquement se protéger mieux. "Les gens se font du souci, mais n'évaluent pas toujours correctement les risques qu'ils courent et ne savent souvent pas comment se protéger de manière optimale", explique le coordinateur Christian

Van Heurck.

L'équipe prépare un site web central, où les utilisateurs pourront trouver des informations objectives et des conseils en vue d'améliorer leur sécurité sur internet. Ce site sera mis en ligne dans les prochains mois. (Belga/MI)