Questionnés à propos de leurs priorités technologiques, les employés européens estiment que l'équipement de visioconférence représente l'investissement le plus important: 47 pour cent des répondants placent ce matériel tout en haut de leur liste de desiderata au niveau du travail hybride. De plus, 72 pour cent des répondants sont d'accord sur le fait que toutes les salles de réunion doivent être équipées de la technologie de visioconférence pour stimuler et permettre le mode de travail hybride.

Ordinateurs portables et écrans tactiles

En tout, 41 pour cent des participants à l'enquête trouvent que leur entreprise n'accorde pas la priorité aux investissements indispensables pour un meilleur travail hybride. Les plaintes ne portent pas seulement sur une carence ou une absence d'équipement de visioconférence, puisque 40 pour ne disposent pas d'une technologie sans fil fonctionnant correctement dans les salles de réunion, alors que 32 pour cent souhaiteraient avoir un ordinateur à écran tactile et que 29 pour cent signalent que leur ordinateur portable devrait pouvoir servir de centre de commande pour les réunions.

L'enquête de Barco a été réalisée suite à l'incertitude permanente à propos de l'avenir du poste de travail. 'A présent que davantage d'entreprises passent à un mode de travail hybride et que de nouvelles variantes de virus menacent de reporter le retour planifié au bureau, la flexibilité, la créativité et la maniabilité deviennent les principales compétences dont les entreprises auront besoin pour offrir un support aux employés', conclut l'entreprise courtraisienne.

Questionnés à propos de leurs priorités technologiques, les employés européens estiment que l'équipement de visioconférence représente l'investissement le plus important: 47 pour cent des répondants placent ce matériel tout en haut de leur liste de desiderata au niveau du travail hybride. De plus, 72 pour cent des répondants sont d'accord sur le fait que toutes les salles de réunion doivent être équipées de la technologie de visioconférence pour stimuler et permettre le mode de travail hybride.En tout, 41 pour cent des participants à l'enquête trouvent que leur entreprise n'accorde pas la priorité aux investissements indispensables pour un meilleur travail hybride. Les plaintes ne portent pas seulement sur une carence ou une absence d'équipement de visioconférence, puisque 40 pour ne disposent pas d'une technologie sans fil fonctionnant correctement dans les salles de réunion, alors que 32 pour cent souhaiteraient avoir un ordinateur à écran tactile et que 29 pour cent signalent que leur ordinateur portable devrait pouvoir servir de centre de commande pour les réunions.L'enquête de Barco a été réalisée suite à l'incertitude permanente à propos de l'avenir du poste de travail. 'A présent que davantage d'entreprises passent à un mode de travail hybride et que de nouvelles variantes de virus menacent de reporter le retour planifié au bureau, la flexibilité, la créativité et la maniabilité deviennent les principales compétences dont les entreprises auront besoin pour offrir un support aux employés', conclut l'entreprise courtraisienne.