Une bande de ressortissants néerlandais avait commis des méfaits dans notre pays en mars 2013. Ils avaient dérobé notamment des GSM - principalement des iPhone - à Ostende, Knokke, Bruges et Turnhout.

Armand B. (42 ans) avait pu être arrêté quelques mois plus tard en Allemagne. Il avait été extradé vers la Belgique en août dernier.

Les frères Cornelis (42 ans) et Marco P. (44 ans) ont eux été arrêtés en septembre aux Pays-Bas. Eux aussi sont restés en prison jusqu'à la date du procès.

Cornelis P. et Armand B. ont avoué plusieurs vols. Ils avaient en outre fait l'objet de plusieurs condamnations préalables. Le troisième accusé a toujours proclamé son innocence et n'a pas de casier judiciaire. "Son nom apparaît à peine dans le dossier", a plaidé son avocat, Kris Vincke. "On ne le voit pas non plus sur les images des caméras. Il a été simplement lié aux faits incriminés par le biais de son frère."

Le juge a finalement condamné Cornelis P. à une peine de prison effective de 48 mois et Armand B. à 40 mois d'emprisonnement effectif. Quant à Marco P., il s'est vu infliger la même peine, mais avec sursis. (Belga/MI)

Une bande de ressortissants néerlandais avait commis des méfaits dans notre pays en mars 2013. Ils avaient dérobé notamment des GSM - principalement des iPhone - à Ostende, Knokke, Bruges et Turnhout. Armand B. (42 ans) avait pu être arrêté quelques mois plus tard en Allemagne. Il avait été extradé vers la Belgique en août dernier. Les frères Cornelis (42 ans) et Marco P. (44 ans) ont eux été arrêtés en septembre aux Pays-Bas. Eux aussi sont restés en prison jusqu'à la date du procès. Cornelis P. et Armand B. ont avoué plusieurs vols. Ils avaient en outre fait l'objet de plusieurs condamnations préalables. Le troisième accusé a toujours proclamé son innocence et n'a pas de casier judiciaire. "Son nom apparaît à peine dans le dossier", a plaidé son avocat, Kris Vincke. "On ne le voit pas non plus sur les images des caméras. Il a été simplement lié aux faits incriminés par le biais de son frère." Le juge a finalement condamné Cornelis P. à une peine de prison effective de 48 mois et Armand B. à 40 mois d'emprisonnement effectif. Quant à Marco P., il s'est vu infliger la même peine, mais avec sursis. (Belga/MI)