CommScope est une entreprise américaine active dans 55 pays. En Belgique, elle dispose d'une filiale à Kessel-Lo, près de Louvain. Lors d'un conseil d'administration extraordinaire, il a été annoncé hier jeudi qu'une restructuration allait avoir lieu. Celle-ci devrait entraîner le départ de 241 ouvriers et de 64 employés.

L'entreprise télécom louvaniste se focalise aujourd'hui encore et toujours sur la technologie des réseaux cuivrés. Ces derniers sont aujourd'hui encore largement utilisés, mais sont progressivement remplacés par la fibre optique dans le monde entier, y compris en Belgique. A nos collègues de Canal Z, l'entreprise déclare qu'à cause de cette évolution, le site de Kessel-Lo plongera dans le rouge d'ici 2024. Voilà qui explique pourquoi dans les deux années à venir, plus de la moitié du personnel devra quitter l'entreprise.

Les syndicats ont été surpris par cette annonce. Ils demandent l'application souple des règles CGSLB (l'ex-prépension). L'âge requis passera au 1e juillet de 59 à 60 ans. Or quelque quatre-vingts pour cent des collaborateurs de CommScope ont plus de cinquante ans. Les syndicats craignent qu'ils ne retrouvent pas facilement un autre emploi.

CommScope est une entreprise américaine active dans 55 pays. En Belgique, elle dispose d'une filiale à Kessel-Lo, près de Louvain. Lors d'un conseil d'administration extraordinaire, il a été annoncé hier jeudi qu'une restructuration allait avoir lieu. Celle-ci devrait entraîner le départ de 241 ouvriers et de 64 employés.L'entreprise télécom louvaniste se focalise aujourd'hui encore et toujours sur la technologie des réseaux cuivrés. Ces derniers sont aujourd'hui encore largement utilisés, mais sont progressivement remplacés par la fibre optique dans le monde entier, y compris en Belgique. A nos collègues de Canal Z, l'entreprise déclare qu'à cause de cette évolution, le site de Kessel-Lo plongera dans le rouge d'ici 2024. Voilà qui explique pourquoi dans les deux années à venir, plus de la moitié du personnel devra quitter l'entreprise.Les syndicats ont été surpris par cette annonce. Ils demandent l'application souple des règles CGSLB (l'ex-prépension). L'âge requis passera au 1e juillet de 59 à 60 ans. Or quelque quatre-vingts pour cent des collaborateurs de CommScope ont plus de cinquante ans. Les syndicats craignent qu'ils ne retrouvent pas facilement un autre emploi.