Voilà ce qu'a annoncé le propriétaire de BITpoint Japan: Remixpoint. Il arrive du reste de temps à autre que des espèces numériques soient volées de par le monde. C'est ainsi que l'année dernière, des espèces numériques d'une valeur de plusieurs centaines de millions de yens avaient été dérobées à la crypto-bourse japonaise Coincheck. Et en 2018 toujours, ce fut la plate-forme sud-coréenne Coinrail qui eut maille à partir avec des pirates.

L'annonce du piratage chez BITpoint n'a pas eu d'influence directe sur le cours des monnaies virtuelles. C'est du moins ce qu'on peut déduire des données publiées par Coinmarketcap, qui suit les cours de ces monnaies sur différentes places boursières.