"Nous visons plus de spécialisation, plus d'efficacité et demandons aux gens de travailler plus dur et de faire preuve de plus de flexibilité." Telle était l'explication donnée par Scarlet Belgique lorsqu'elle annonça [au début de ce mois] une "volte-face stratégique". Les collaborateurs qui ne voyaient pas cela d'un bon oeil, pouvaient s'en aller. 200 personnes sur les 312 étaient en l'occurrence visées.23 employés ont saisi l'occasion pour s'en aller. Scarlet avait déclaré aussi n'avoir envisagé aucun nombre précis, mais les syndicats ont révélé au journal De Tijd que l'objectif se situait entre 40 et 60 partants. Les syndicats ajoutent encore ne pas avoir reçu d'informations suffisantes quant à l'avenir. Ils demandent donc une entrevue avec la direction.

"Nous visons plus de spécialisation, plus d'efficacité et demandons aux gens de travailler plus dur et de faire preuve de plus de flexibilité." Telle était l'explication donnée par Scarlet Belgique lorsqu'elle annonça [au début de ce mois] une "volte-face stratégique". Les collaborateurs qui ne voyaient pas cela d'un bon oeil, pouvaient s'en aller. 200 personnes sur les 312 étaient en l'occurrence visées.23 employés ont saisi l'occasion pour s'en aller. Scarlet avait déclaré aussi n'avoir envisagé aucun nombre précis, mais les syndicats ont révélé au journal De Tijd que l'objectif se situait entre 40 et 60 partants. Les syndicats ajoutent encore ne pas avoir reçu d'informations suffisantes quant à l'avenir. Ils demandent donc une entrevue avec la direction.