Le hacker de vingt ans, connu dans le milieu sous le pseudonyme Th3Dir3ctorY, s'était introduit dans les ordinateurs de plus de mille fonctionnaires américains, parmi lesquels de nombreux militaires. A l'entendre, il y avait dérobé des informations importantes et les avait transférées à l'IS.

L'auteur avait été arrêté l'année dernière en Malaisie, puis extradé vers les Etats-Unis. Il avait reconnu sa culpabilité en juin à un juge fédéral de Virginie. "Ce cas de criminalité informatique combinant piratage et terrorisme démontre pour la première fois ce que cela peut représenter comme grand danger pour notre sécurité nationale", a déclaré un porte-parole de la Justice.

Le Kosovar était pour l'occasion entré en contact avec un Britannique entre-temps décédé, dont on savait qu'il recrutait des candidats pour l'IS et préparait des attentats.

(ANP/WK)

Le hacker de vingt ans, connu dans le milieu sous le pseudonyme Th3Dir3ctorY, s'était introduit dans les ordinateurs de plus de mille fonctionnaires américains, parmi lesquels de nombreux militaires. A l'entendre, il y avait dérobé des informations importantes et les avait transférées à l'IS.L'auteur avait été arrêté l'année dernière en Malaisie, puis extradé vers les Etats-Unis. Il avait reconnu sa culpabilité en juin à un juge fédéral de Virginie. "Ce cas de criminalité informatique combinant piratage et terrorisme démontre pour la première fois ce que cela peut représenter comme grand danger pour notre sécurité nationale", a déclaré un porte-parole de la Justice.Le Kosovar était pour l'occasion entré en contact avec un Britannique entre-temps décédé, dont on savait qu'il recrutait des candidats pour l'IS et préparait des attentats.(ANP/WK)