Le trimestre dernier, AMD a licencié 700 collaborateurs, soit 100 de plus que prévu initialement.

En novembre dernier, AMD avait annoncé vouloir se séparer de 600 personnes. Mais à y regarder de plus près, l'entreprise s'est rendu compte que cela ne suffirait pas pour atteindre les résultats visés. Voilà pourquoi, elle a supprimé 100 emplois supplémentaires. Les coûts de cette vague de licenciements s'élèvent à quelque 70 millions de dollars au lieu des 50 projetés au départ.

Selon les analystes, il y a un risque que davantage de postes de travail encore passent à la trappe car le fabricant de puces pourrait décider de se débarrasser d'usines de production, ce qui pourrait entraîner la perte de 1.400 à 1.500 emplois supplémentaires.

Le trimestre dernier, AMD a licencié 700 collaborateurs, soit 100 de plus que prévu initialement. En novembre dernier, AMD avait annoncé vouloir se séparer de 600 personnes. Mais à y regarder de plus près, l'entreprise s'est rendu compte que cela ne suffirait pas pour atteindre les résultats visés. Voilà pourquoi, elle a supprimé 100 emplois supplémentaires. Les coûts de cette vague de licenciements s'élèvent à quelque 70 millions de dollars au lieu des 50 projetés au départ. Selon les analystes, il y a un risque que davantage de postes de travail encore passent à la trappe car le fabricant de puces pourrait décider de se débarrasser d'usines de production, ce qui pourrait entraîner la perte de 1.400 à 1.500 emplois supplémentaires.