Google a analysé 4,5 millions de pages sur les milliards qu'on peut trouver sur son moteur de recherche. 450.000 d'entre elles ont reçu le statut 'drive-by downloads', c'est-à-dire que les sites web installent automatiquement du code malfaisant sur le PC du visiteur à son insu évidemment. 700.000 autres pages sont soupçonnées d'intégrer du code peu sûr.Selon les analystes, Google a commencé à identifier toutes les pages web mal intentionnées possibles. Google met désormais en garde les utilisateurs contre ces sites web et entend poursuivre cette initiative. Mais elle prévient aussi que la tâche est incroyablement compliquée, du fait qu'elle exige de connaître la totalité de la toile mondiale.

Google a analysé 4,5 millions de pages sur les milliards qu'on peut trouver sur son moteur de recherche. 450.000 d'entre elles ont reçu le statut 'drive-by downloads', c'est-à-dire que les sites web installent automatiquement du code malfaisant sur le PC du visiteur à son insu évidemment. 700.000 autres pages sont soupçonnées d'intégrer du code peu sûr.Selon les analystes, Google a commencé à identifier toutes les pages web mal intentionnées possibles. Google met désormais en garde les utilisateurs contre ces sites web et entend poursuivre cette initiative. Mais elle prévient aussi que la tâche est incroyablement compliquée, du fait qu'elle exige de connaître la totalité de la toile mondiale.