Le ministre considère la technologie comme une façon de reprendre le fil quelque peu malmené par la crise du corona, et d'en tirer aussi des leçons. Plus tôt cette semaine, le ministre Somers avait déjà suggéré que les fonctionnaires flamands pourraient par exemple travailler plus souvent à la maison, même après le confinement. "85 pour cent des fonctionnaires flamands apprécient le télétravail, 71 pour cent arrivent ainsi à bien harmoniser le travail et la vie privée, alors que 76 pour cent déclarent ne pas devoir venir au bureau pour s'acquitter de leurs tâches. Ces chiffres doivent nous inciter à les encourager, plutôt qu'à les réintroduire dans les embouteillages routiers", avait déclaré Somers.

Pour poursuivre la numérisation, le gouvernement flamand prévoit à présent 1,2 million d'euros pour des projets de rénovation urbains thématiques. Il est par exemple question d'applications 'smartcity', de 'coworking' ou encore de numérisation d'une partie des guichets des villes. Les principales villes flamandes, mais aussi des villes provinciales et la 'Vlaamse Gemeenschapscommissie' à Bruxelles sont prises en considération pour l'octroi de ces subsides et peuvent en faire la demande jusqu'en septembre.

Le ministre considère la technologie comme une façon de reprendre le fil quelque peu malmené par la crise du corona, et d'en tirer aussi des leçons. Plus tôt cette semaine, le ministre Somers avait déjà suggéré que les fonctionnaires flamands pourraient par exemple travailler plus souvent à la maison, même après le confinement. "85 pour cent des fonctionnaires flamands apprécient le télétravail, 71 pour cent arrivent ainsi à bien harmoniser le travail et la vie privée, alors que 76 pour cent déclarent ne pas devoir venir au bureau pour s'acquitter de leurs tâches. Ces chiffres doivent nous inciter à les encourager, plutôt qu'à les réintroduire dans les embouteillages routiers", avait déclaré Somers.Pour poursuivre la numérisation, le gouvernement flamand prévoit à présent 1,2 million d'euros pour des projets de rénovation urbains thématiques. Il est par exemple question d'applications 'smartcity', de 'coworking' ou encore de numérisation d'une partie des guichets des villes. Les principales villes flamandes, mais aussi des villes provinciales et la 'Vlaamse Gemeenschapscommissie' à Bruxelles sont prises en considération pour l'octroi de ces subsides et peuvent en faire la demande jusqu'en septembre.