Une sorte de riz va aider à mesurer la radioactivité dans les aliments

11/04/16 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Des chercheurs européens ont mis au point une sorte de riz enrichi en vue d'aider à mesurer la radioactivité dans les aliments suite à une catastrophe nucléaire.

Une sorte de riz va aider à mesurer la radioactivité dans les aliments

© Reuters

Des chercheurs du Joint Research Centre, le service de recherche scientifique de la Commission européenne, ont développé une sorte de riz enrichi en césium-137, un isotope, alias un atome radioactif généré artificiellement.

Le césium-137 résulte d'une fusion et a été libéré lors des catastrophes nucléaires de Fukushima (2011) et de Tchernobyl (1986).

Tchernobyl et Fukushima

Les deux catastrophes nucléaires ont démontré qu'il fallait trouver un matériau de référence pour les mesures radioactives de produits destinés à la consommation humaine notamment.

Après la production d'irradiations, il est important de disposer de ce genre de matériau de référence pour permettre des mesures objectives.

La situation idéale est de prendre comme référence un produit contaminé naturellement, mais ce processus s'avère coûteux et nécessite beaucoup de temps. La meilleure alternative semblait donc d'enrichir un produit, ce qui vient d'être fait avec le riz. Au terme de ce processus, le produit enrichi pourra servir de référence pour des études comparatives.

Le riz a été choisi par les chercheurs parce qu'il s'agit d'un produit représentatif de l'alimentation en général. (IPS)

En savoir plus sur:

Nos partenaires