Un nombre record d'entreprises débutantes en Belgique

26/04/16 à 12:56 - Mise à jour à 12:56

Source: Datanews

Le nombre d'entreprises débutantes en Belgique a atteint un niveau record l'année dernière. Ce qui est étonnant, c'est que la hausse était entièrement à mettre au compte de la Flandre.

Un nombre record d'entreprises débutantes en Belgique

© iStock

Voilà ce qui est ressorti hier lundi de la présentation de l'Atlas des Starters annuel des organisations d'entreprises Unizo et UCM et du cabinet d'informations commerciales Graydon. En tout, 82.571 entrepreneurs ont lancé leur propre affaire, ce qui représente une augmentation d'1,8 pour cent par rapport à 2014. Le record de 2011 (81.220) est ainsi battu.

"Nous n'avons jamais eu en Belgique autant de starters qu'en 2015", affirme Eric Van den Broele de Graydon. "Mais cette hausse n'est l'apanage que de la Flandre."

Des statistiques, il apparaît en effet que le nombre de starters a en région flamande crû de 4,1 pour cent à 46.065 nouvelles entreprises. A Bruxelles (-0,3 pour cent) et en Wallonie (-0,1 pour cent), il est par contre question d'une légère baisse.

"Nous observons que la Flandre réagit toujours avec un temps d'avance aux évolutions économiques mondiales. Cela est dû aussi au caractère international du port d'Anvers", ajoute Van den Broele pour expliquer cette tendance. La progression est donc logiquement la plus prononcée dans la province d'Anvers (+6,9 pour cent).

Des chiffres provisoires pour le premier trimestre de 2016, il appert en outre que l'augmentation du nombre de starters s'est poursuivie dans tout le pays. Lors des trois mois écoulés, la hausse en Belgique a été de 6,5 pour cent, avec une tendance en Flandre (+8,5 pour cent) encore et toujours plus forte qu'à Bruxelles (+4,5 pour cent) et qu'en Wallonie (+3,6 pour cent).

Confiance

"Il est manifeste que la confiance est de retour", indique Karel Van Eetvelt, administrateur délégué d'Unizo. Il prétend également que la hausse du nombre de starters représente une évolution indispensable: "Suite au phénomène de vieillissement, l'on peut s'attendre à pas mal de départs à la retraite au cours des années à venir. Il faut donc du sang neuf. Les chiffres actuels sont à cet égard très prometteurs."

L'Atlas des Starters contient par ailleurs de bonnes nouvelles aussi à propos des chances de survie des entreprises débutantes. Il apparait ainsi que sept entreprises sur six créées en 2011 existent encore et toujours aujourd'hui.

"Et ces survivants s'en tirent étonnamment bien, puisque 78 pour cent d'entre eux affichent une bonne santé financière. C'est mieux que la moyenne générale des entreprises belges", conclut Van den Broele.

Nos partenaires