MostforWater: Le 'Monsieur Météo' de la qualité de l'eau

30/11/07 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Forte de la protection d'Hemmis, spécialisée dans les logiciels environnementaux et sécuritaires, et de celle du laboratoire Biomath de l'Université de Gand, l'émanation ('spin-off') courtraisienne MostforWater possède un solide bagage technologique en optimisation de l'épuration de l'eau. Car c'est bien là l'activité fondamentale de l'entreprise: des logiciels de modélisation et de simulation de la qualité de l'eau, et la consultance connexe. Son CEO Dirk Van der Stede, qui dirige aussi Hemmis, a connu une croissance des logiciels depuis les années nonante déjà au sein de cette entreprise: "L'an dernier, nous avons alors recherché un support adéquat pour cette technologie."

Forte de la protection d'Hemmis, spécialisée dans les logiciels environnementaux et sécuritaires, et de celle du laboratoire Biomath de l'Université de Gand, l'émanation ('spin-off') courtraisienne MostforWater possède un solide bagage technologique en optimisation de l'épuration de l'eau. Car c'est bien là l'activité fondamentale de l'entreprise: des logiciels de modélisation et de simulation de la qualité de l'eau, et la consultance connexe. Son CEO Dirk Van der Stede, qui dirige aussi Hemmis, a connu une croissance des logiciels depuis les années nonante déjà au sein de cette entreprise: "L'an dernier, nous avons alors recherché un support adéquat pour cette technologie."

MostforWater vise - et c'est logique - les clients dans le secteur de l'eau, principalement les fabricants d'installations d'épuration de l'eau ou ceux en charge de la qualité des eaux de rivières. Le géant de l'environnement Veolia, notamment, est un client en vue de l'entreprise. "Veolia construit la plus grande station d'épuration de l'eau à Bruxelles Nord. Avec notre logiciel, nous pouvons lui simuler une réponse à la question 'qu'est-ce qui nous attend?'. Nous pouvons ainsi également l'aider à optimiser l'installation." Veolia croit fermement dans la technologie. "Mais c'est là aussi notre principal handicap: la foi des gens dans le domaine des modèles mathématiques. Il en est néanmoins ici comme des prévisions météos: elles deviennent toujours plus précises et sophistiquées. Monsieur Météo n'est-il pas plus fiable aujourd'hui qu'hier?" Van der Stede se targue du fait que sa solution permet aux spécialistes de l'épuration de l'eau d'économiser de 15 à 20% sur les coûts énergétiques.

La petite entreprise occupe 6 personnes, mais sous-traite un certain nombre de travaux. "Pour le développement commercial, nous avons fait appel à l'entreprise danoise DHI spécialisée en consultance dans le domaine de l'eau et de l'environnement. Elle a remplacé sa propre application d'épuration de l'eau par la nôtre, ajoute Van der Stede. Nous avons donc ainsi une présence internationale. Mais nous entendons aussi étendre notre propre réseau de vente mondial. Peut-être cela passera-t-il par des rachats." C'est grâce à ce réseau de vente et à la croissance de la consultance que nous caressons l'objectif ambitieux de réaliser d'ici 3 ans un chiffre d'affaires de 2,5 millions EUR avec 22 personnes. Il n'empêche qu'au cours de cette première année, MostforWater ne répondra pas à l'attente avec un CA de 700.000 EUR. "A cause de difficultés inattendues à trouver les vendeurs ad hoc, explique Van der Stede. Et parce que plusieurs projets ont démarré plus tard que prévu."

Appellation: MostforWater, [www.mostforwater.com]Siège: CourtraiAnnée de création: 2006Personnel: 6Investissements et/ou subsides: Baekeland Fonds II et Vinnof: 350.000 EUR

Nos partenaires