Solvace gagne ses galons chez Solvay

12/02/15 à 09:06 - Mise à jour à 09:09

Source: Datanews

En 2011, le Français François Crop et le Gantois Reinout Declerck tournent le dos à la promesse d'une belle carrière au sein du Boston Consulting Group pour développer Solvace. Passionnés par les nouveaux modes de travail autant que par la technologie, ils se mettent au défi de créer une application qui permette de résoudre un problème technique, logistique ou commercial plus simplement, en évitant de réinventer la roue.

Solvace gagne ses galons chez Solvay

© web

En tant que consultants, ils ont pu constater que de nombreux leviers d'amélioration sont souvent communs d'une entreprise à une autre. Que des solutions ont déjà été trouvées ailleurs (parfois tout simplement dans un autre département d'une même entreprise) mais qu'aucun outil ne permet de partager cette information.

Une première version de Solvace voit le jour en 2013. "S'il faut catégoriser notre logiciel, je parlerais d'outil de productivité, avec un certain cousinage avec des solutions de gestion de projet. Notre application aide à structurer des informations éparses et non structurées afin d'automatiser la résolution de problèmes à l'échelle d'une entreprise," résume François Crop. Concrètement, l'application web (SaaS) Solvace guide l'utilisateur à travers toutes les étapes de la résolution d'un problème. Un outil de mind-mapping intelligent met à sa disposition la connaissance disponible, que ce soit sous forme de documents utilisés pour des problèmes similaires, d'avis d'experts ou d'informations provenant d'internet. Solvace inclut également des fonctions de reporting pour le management.

L'application a été développée en interne par une équipe de six personnes, au siège social de la start-up, à Gand.

Solvay comme 1ere référence

Solvace a franchi une étape importante en 2013 en convainquant le groupe chimique belge Solvay (heureuse coïncidence de noms) de tester sa solution. La start-up a pu communiquer cette référence il y a quelques semaines, Solvay étant visiblement satisfaite de son expérience. Solvace y est utilisée depuis plus d'un an pour résoudre des problèmes techniques identifiés par les équipes de maintenance et de production. L'application, en cours de déploiement dans 10 langues à travers l'ensemble du groupe Solvay, compte déjà plus de 200 utilisateurs. Et ce n'est qu'un début. Le nombre d'utilisateurs double actuellement tous les 3 mois.

"Les utilisateurs ont été conquis par la simplicité et l'efficacité à identifier des causes de problèmes et apporter des solutions en attribuant des actions à une équipe et en suivant l'implémentation jusqu'à ce que le problème soit définitivement réglé", explique François Crop. Le management a par ailleurs la possibilité de suivre les progrès en temps réel et de savoir combien de problèmes sont en cours de résolution dans tel ou tel service. Par ailleurs, chaque problème traité dans une usine de Solvay vient enrichir la base de connaissances collectives.

Solvace, qui cible pour l'heure les grands groupes industriels présents en Belgique ou dans le nord de la France, espère pouvoir d'ici peu afficher une autre référence. L'entreprise planche également sur une version de son application (sous forme vraisemblablement d'appli iOS et Android) plus ouverte et accessible à de plus petites entreprises ou fournisseurs, de tous secteurs. Ce serait pour la deuxième partie de l'année.

Solvace a réalisé une première levée de fonds de 300.000 euros en avril 2014, auprès notamment des fondateurs d'Ogone. La start-up a également bénéficié de deux subsides de l'IWT (agence flamande d'aide à l'innovation).

Passeport

Nom de la société : Solvace

Date de création : 2011 (développement à partir de 2012)

Siège social : Gand

Effectifs : 6 personnes

Financement : fonds propres + 300.000 business angels + subsides IWT

En savoir plus sur:

Nos partenaires