Le gouvernement belge 'relance' le portail open data

13/01/16 à 13:01 - Mise à jour à 14/01/16 à 09:10

Source: Datanews

Fedict et le cabinet du secrétaire d'Etat à la simplification administrative Theo Francken (N-VA) ont hier mardi 'relancé' le portail 'open data' fédéral.

Le gouvernement belge 'relance' le portail open data

© .

Fedict avait lancé en 2011 déjà une première version de son portail de données ouvertes en Belgique. Le portail était relié à une soixantaine de gisements de données, entre autres des statistiques gouvernementales classiques, mais aussi diverses données de mesure, listes techniques et bases de données publiques comme par exemple la Banque-Carrefour de la Sécurité Sociale et l'Onroerend Erfgoed (héritage immobilier) en Flandre.

Ce mardi, le portail a donc été relancé dans la capitale lors d'un événement rehaussé par les témoignages de start-ups et d'entreprises qui utilisent déjà les données ouvertes pour leurs produits, comme data.be (qui est venue présenter son site frère lex.be) et Ontoforce.

"L'objectif était d'attirer une fois de plus l'attention sur les données mises à disposition par les pouvoirs publics", a expliqué Bart Hanssens, directeur de Fedict "Car entre-temps, un millier d'ensembles de données sont quand même déjà disponibles et ce, non seulement de la part du gouvernement fédéral, mais aussi de celle des autres niveaux de pouvoir."

Pour les ateliers organisés ce mardi sur le thème des données ouvertes, quelque quatre-vingts personnes avaient répondu présent. "Nous sommes curieux de connaître les résultats de l'ouverture de toutes ces sources de données", a encore ajouté Hanssens. "Sur ce plan, nous en sommes encore au tout début."

En savoir plus sur:

Nos partenaires