Chrome en a assez de la gourmandise de Flash

08/06/15 à 14:34 - Mise à jour à 15:08

Source: Datanews

Cela a pris quelque temps, mais voici à présent que dans le navigateur Chrome, Google bride elle aussi sérieusement la consommation énergétique de Flash sur les pages web.

Chrome en a assez de la gourmandise de Flash

© Reuters

Flash, une technologie de reproduction de vidéos et d'animation d'images sur les sites web, est connue pour sa forte consommation d'énergie. Quiconque y a recours, a tôt fait d'épuiser la charge de l'accu de son ordinateur portable ou appareil connecté.

Pour Apple, ce fut, il y a des années déjà, une raison pour ne pas intégrer Flash à l'iPad et à l'iPhone, alors que de nombreux utilisateurs d'ordinateurs portables ont entre-temps trouvé leur bonheur dans des 'browser plug-ins' qui limitent la gourmandise de Flash.

Mais Flash est apprécié aussi par les créateurs de sites et surtout par les annonceurs, ce qui explique pourquoi Google n'y avait donc pas touché. Or dans la dans toute nouvelle version bêta de son navigateur Chrome, voici que l'entreprise a désormais incorporé une option destinée à quelque peu brider Flash.

Selon le blog d'un collaborateur de Google, Tommi Li, l'option veille à ce que seul le contenu Flash essentiel apparaisse de manière animée à l'écran de l'utilisateur. Quant au contenu 'non essentiel' de Flash, il sera dans un premier temps reproduit de manière statique. Si l'utilisateur souhaite voir bouger l'ensemble, il a évidemment le loisir de lancer l'animation d'un clic de souris.

C'est Google qui déterminera quel contenu de Flash est essentiel ou non. Les fournisseurs de contenus qui ne veulent pas être à la merci de Google, pourront évidemment trouver leur salut dans d'autres technologies d'animation telles HTML5 ou Quicktime.

En savoir plus sur:

Nos partenaires