Wiko veut jouer dans la cour des grands

28/02/17 à 10:03 - Mise à jour à 11:50

Lors du Mobile World Congress, le fabricant télécom français Wiko lance quelques nouveautés. Ce qui est étonnant, c'est que cet acteur du segment inférieur du marché se tourne à présent toujours plus vers les segments intermédiaire, voire haut de gamme plus lucratifs.

Wiko veut jouer dans la cour des grands

Le Wiko Wim © Wiko

Le jeune fabricant français de smartphones (il n'existe que depuis six ans) a ces dernières années fortement misé sur les téléphones bon marché avec, par exemple, un smartphone à 50 euros. Les nouveaux modèles qu'il présente cette année, sont encore et toujours abordables, mais prennent une autre dimension. Pour des smartphones de bonne qualité à prix serré, les consommateurs peuvent se tourner actuellement vers une marque comme Xiaomi. C'est du reste l'une des raisons pour laquelle HTC notamment s'est retirée de ce segment du marché. Wiko n'est pas encore allé aussi loin, mais l'entreprise destine chacun de ses nouveaux modèles à une niche bien précise, histoire de bien se positionner.

Sa série Max se compose par exemple de smartphones à prix budget caractérisés par une batterie XXL. Le Lenny 3 Max offrirait ainsi une autonomie de deux journées entières. Dans le segment intermédiaire, Wiko propose deux appareils Upulse, pour lesquels une grande attention a été accordée à l'aspect photo. Ils se caractérisent par un design métal qui fait penser aux téléphones haut de gamme modernes. L'Upulse se décline en formats 5,5 et 5,2 pouces et est équipé d'un appareil photo de 13 méga-pixels à l'arrière et d'un second à selfies de 8 méga-pixels en façade.

Haut de gamme

Enfin, Wiko se lance également dans le segment haut de gamme du marché avec le Wim. Cet appareil offre des spécifications habituelles dans le genre comme un double appareil photo de 13 méga-pixels, plus un appareil à selfies de 16 méga-pixels, un processeur Qualcomm Snapdragon 626, 4 Go de RAM et Android 7. Pour le Wim, Wiko s'est du reste aussi focalisée sur le traitement de l'image. Pour ce projet, l'entreprise collabore avec différents partenaires, afin d'améliorer sans cesse la qualité des photos et de la vidéo. C'est ainsi que Qualcomm a développé pour le Wim le 'clearsight', une technique qui, via un double appareil, crée tant une photo en couleurs qu'une photo en noir et blanc de l'image. Le tout est ensuite fusionné pour générer une prise de vue ultra-nette. Au niveau vidéo, le Wim est équipé de la stabilisation incorporée et d'un zoom automatique de la jeune entreprise Vidhance. Le Wim devrait être commercialisé d'ici l'été à un prix oscillant entre 300 et 500 euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires