VOO cherche (et trouve) une transformation numérique en Chine

28/02/18 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Datanews

Le fournisseur télécom chinois ZTE a au Mobile World Congress de Barcelone signé un contrat avec Nethys (VOO) pour la transformation numérique de son réseau. Cela s'avère nécessaire pour pouvoir faire de VOOmobile un 'Full MVNO'.

VOO cherche (et trouve) une transformation numérique en Chine

Jos Donvil (droit) CEO VOO © .

La société câblée Nethys (conjointement avec Brutélé, propriétaire de VOO) fait tourner le réseau mobile VOOmobile depuis 2013 en tant que 'Light MVNO'. Cela signifie que les services mobiles de VOO sont proposés via Telenet sur le réseau d'Orange Belgique. L'accord passé entre Telenet et VOO expire en décembre 2018. Entre-temps, Telenet dispose, comme on le sait, de son propre réseau mobile grâce au rachat de BASE en 2016. Le partenariat sera prolongé sur ce réseau et non plus sur celui d'Orange. "Nethys a décidé de transformer VOO en un Full MVNO. Dans ce but, d'importants investissements sont prévus en 2018", affirmait Stéphane Moreau, CEO de Nethys-VOO au début de ce mois encore. Le Full MVNO n'utilise que les antennes et les stations de base d'un opérateur mobile, mais se charge lui-même de tout le reste.

Lors du Mobile World Congress, on a appris que ZTE s'occupera de ce suivi du Full MVNO. ZTE va virtualiser le 'mobile core' et ainsi regrouper les réseaux de base fixe et mobile. Voilà qui rendra VOOmobile entièrement autonome et flexible dans le déploiement de ses activités: à l'instar d'un Full MVNO donc. Le fait que VOO opte pour ZTE, n'a pas de quoi surprendre: Telenet et ZTE ont l'année dernière encore ouvert un centre d'innovations autour de la 5G dans notre pays. ZTE se charge aussi de la rénovation du réseau BASE racheté.

Il n'empêche que ce contrat représente un fameux stimulant pour l'entreprise ZTE cotée en bourse à Hong Kong et à Shenzhen. D'après les rumeurs, c'est la première fois que ZTE peut déployer une solution de virtualisation à part entière sur un marché haut de gamme en Europe occidentale. Voilà qui prouve que les acteurs de réseaux chinois peuvent donc équiper d'une infrastructure non seulement les opérateurs de réseaux mobiles traditionnels (MNO), mais aussi les MVNO virtualisés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires