Voici les starters de l'ING Fintech Village

08/04/16 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Datanews

Après un appel lancé en septembre dernier et une sélection effectuée en janvier, ING présente les startups que la banque va accompagner ces prochains mois.

Voici les starters de l'ING Fintech Village

ING Fintech Village © ING

Les sept jeunes entreprises retenues entameront bientôt leur trajet de quatre mois durant lesquels elles sont invitées à développer une preuve de concept qu'elles pourront expérimenter au sein de la banque. L'on sait déjà aussi qu'une nouvelle phase de sélection d'entreprises aura lieu début 2017.

Le choix de se concentrer sur une preuve de concept plutôt que sur un produit viable minimum est bien conscient. "Les starters disposent souvent d'un produit minimum, mais d'aucun client. Ici, ils vont créer quelque chose pour un client (ING, ndlr) et pourront ensuite peut-être en faire un produit de qualité supérieure.

Mais ING insiste sur le fait que la collaboration n'a rien à voir avec le développement des starters. "C'est leur création personnelle, soyons très clairs sur ce point", déclare Rik Vandenberghe, CEO d'ING, même si la banque est également consciente qu'il est intéressant de se faire entourer de talent externe: "L'on offre aux starters une plate-forme sur laquelle ils pourront tester leur produit et si le résultat cadre avec notre stratégie, nous sommes alors évidemment bien placés pour y réagir."

Sur les sept starters, l'on dénombre trois belges, trois israéliens et un britannique. Ils viendront mettre au point leur produit ces prochains mois chez ING.

POM

POM est l'acronyme de Peace Of Mind. La start-up entend faire scanner les factures des consommateurs et des petites entreprises ou collecter leurs factures numériques. Elle permet de les payer avec Maestro ou Sign2Pay et de les archiver. L'appli reconnaît directement les données principales telles le montant et le numéro de compte. Mais le modèle commercial repose dans les connexions avec les grandes entreprises, afin qu'elles mettent directement leurs factures à disposition via POM.

Anglr

Cette appli est conçue pour férus de nouvelles. Anglr collecte quotidiennement cent à deux cent mille articles en langue anglaise et les regroupe par sujet. Il est ainsi plus facile de passer en revue différents thèmes, mais aussi de découvrir les liens entre certains articles. La technologie peut également être utilisée pour analyser l'input d'un service clientèle par exemple.

Contract.fit

Contract.fit entend aider des personnes à changer de manière automatisée de fournisseur de gaz et d'électricité. Il vous suffit de transférer votre dernière facture sous la forme d'un PDF, et vous recevez directement les coordonnées du fournisseur idéal pour votre cas. Le site accélère aussi le passage d'un fournisseur à l'autre.

Delio

Ce starter d'origine britannique entend avec sa plate-forme associer les investissements privés au sein d'institutions financières à de gros clients de ces institutions. Le développement s'effectue à Cardif, mais le starter a aussi besoin d'une présence locale. "Ce genre de marché est fortement régulé. Il s'agit donc d'être sur place pour juger comment adapter notre concept aux marchés belge et néerlandais", explique le co-fondateur David Newman.

HopOn

Ce starter israélien prépare une plate-forme de billetterie mobile pour les réseaux de transport public. L'objectif est de rendre les paiements aussi faciles que possible par le truchement d'un simple smartphone.

IsItYou

Ce starter lui aussi israélien entend remplacer le mot de passe par la reconnaissance du visage. Il promet la présence d'un efficient système d'anti-spoofing (anti-usurpation ou anti-mystification), afin que la reconnaissance ne puisse être induite en erreur par des photos, vidéos ou masques 3D.

PayKey

Ce starter vient également d'Israël et met au point un 'secured payment keyboard' (clavier de paiement sécurisé) visant les opérations de banking électronique et permettant aux banques de se connecter à des réseaux sociaux tels Facebook, Messenger, Twitter et WeChat.

En savoir plus sur:

Nos partenaires