Voici comment Intel va aider à remporter la lutte contre le cancer

20/08/15 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Datanews

Intel et l'Oregon Health & Science University (OHSU) ont mis au point une plate-forme 'cloud' spécifiquement destinée à la recherche en matière de cancer. Mais d'autres géants technologiques encore apportent leur aide dans le combat mené contre la maladie.

Voici comment Intel va aider à remporter la lutte contre le cancer

. © .

Au deuxième jour de l'Intel Developer Forum (IDF), Eric Dishman (47 ans), general manager de l'Intel Health Strategy & Solutions Group, a pris la parole. Cela faisait 23 ans qu'il luttait pour vaincre un cancer. Après avoir reçu l'aide d'experts dans le domaine et d'analystes de son génome, il a été complètement guéri en 'à peine' trois mois. Depuis lors, il est convaincu que le traitement personnalisé peut sauver des vies.

Dishman a fait l'objet d'une thérapie personnalisée sur base d'une analyse de son génome. Le gros problème, c'est que les données du génome occupent pas mal de giga et de téraoctets et sont réparties dans plusieurs centres de cancérologie, hôpitaux, universités et centres de recherche. La plate-forme 'Collaborative Cancer Cloud' qu'Intel a à présent mise en oeuvre conjointement avec l'Oregon Health & Science University devrait faciliter l'échange de ces données et leur analyse. Brian Druker, chercheur à l'Oregon Health & Science University, nous livre son avis: "Il a fallu patienter 23 ans, avant qu'Eric reçoive un traitement personnalisé. Nous devrions pouvoir y arriver en une seule journée et d'ici 2020, nous espérons vraiment que ce sera le cas."

Le 'nuage de cancérologie' reliera dans un premier temps l'université d'Oregon aux instituts académiques de Boston et d'Austin. Mais Druker a affirmé clairement aujourd'hui que des extensions seront rapidement réalisées. De son côté, Intel va dès l'an prochain mettre à la disposition d'autres acteurs certains éléments de la plate-forme 'cloud' en open source.

Via la plate-forme Collaborative Cancer Cloud, les experts pourront exécuter des analyses spécialisées sur les données du génome et les combiner avec des données de scannage et d'autres renseignements cliniques du patient. L'important, c'est que ces données soient analysées de manière distribuée, sans mettre en danger le respect de la vie privée de ce dernier: une raison pour laquelle nombre de spécialistes ne voulaient jusqu'à présent pas partager leurs données avec d'autres. Une machine virtuelle (VM) sera installée dans le nuage pour chaque recherche. Une fois toutes les données partagées, cette VM sera entièrement retirée.

Autres acteurs technologiques

Intel collabore avec des universités en matière de cancérologie depuis 2013. Des superordinateurs permettent de dresser un profil génomique d'une tumeur. La plate-forme 'cloud' va désormais en faciliter l'analyse. Intel fait ici également appel à Discovery Peak, un logiciel d'analyse aussi présenté lors d'IDF.

Intel n'est du reste pas le seul acteur technologique à aider à combattre le cancer. IBM par exemple recourt à l'intelligence artificielle de Watson et collabore notamment avec la Cleveland Clinic. Google - ou est-ce Alphabet? - travaille elle aussi sur un projet en vue de permettre la détection du cancer à un stade précoce.

Intel et l'OHSU voient déjà plus loin. La plate-forme 'cloud' pourrait être à terme aussi utilisée pour la recherche sur d'autres maladies telles l'Alzheimer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires