Une jeune entreprise lance une plate-forme consacrée aux vols de drones

02/02/16 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Datanews

Les premiers vols de drones professionnels démarreront bientôt. Une start-up belge entend cartographier tous ces vols via sa plate-forme.

Une jeune entreprise lance une plate-forme consacrée aux vols de drones

Roeland Pelgrims, Tom Verbruggen et Chris De Rouck - IDRONECT. © Frederik Herregods

Avec sa plate-forme, IDronect souhaite devenir la tour de contrôle du secteur des drones. "Tant le pilote que les autorités aériennes, que les zones de police et que les villes et communes pourront voir sur une seule et même plate-forme, où les vols peuvent être demandés, préparés, gérés et exécutés", explique Tom Verbruggen, CEO d'IDronect à notre rédaction. C'est ainsi que ce matin, le premier vol via ce système a été effectué sur l'aérodrome de Brustem (Saint-Trond).

L'arrête royal réglementant les vols de drones professionnels entrera en vigueur sous peu, mais ce genre de vol doit, comme c'est du reste le cas pour les avions classiques, toujours être demandé et approuvé. C'est ici que la plate-forme SaaS d'IDronect entend intervenir. "Nous avons conclu des accords avec la direction des voies aériennes (Direction Générale des Voies Aériennes). Pour elle, il s'agit d'un outil idéal pour passer des accords car elle offre des gains de temps de plusieurs jours." Les autorités concernées pourront également suivre les déplacements des drones en temps réel par le biais de la plate-forme.

Première plate-forme

IDronect capitalise en fait sur une application déjà développée pour l'aviation traditionnelle. C'est en juin 2015 que débuta la mise au point de la plate-forme des vols de drones. Le vol d'aujourd'hui a été effectué par Argus Vision. En principe, il s'agit encore et toujours de vols d'essai et ce, jusqu'à ce que l'arrêté royal entre en vigueur et autorise aussi les vols commerciaux.

IDRONECT

IDRONECT © Frederik Herregods

L'entreprise se targue d'avoir développé la première plate-forme unique en son genre permettant la gestion des vols de drones tant par les autorités, l'aérodrome concerné (ou la ville/commune où le vol a lieu) et le pilote. Voilà qui simplifiera la vie de ce dernier, mais qu'en sera-t-il si plusieurs acteurs se manifestent?

"Nous sommes conscients que d'autres initiatives du genre peuvent voir le jour. Aujourd'hui et pour autant que nous le sachions, nous sommes les seuls à être pleinement fonctionnels, mais si plusieurs acteurs pointent le bout du nez, nous serons prêts à parler intégration. Il est de toute façon important que nous faisons connaître notre histoire belge à tout le secteur, y compris à l'étranger."

International

Même si la législation et l'évolution sont plus avancées dans certains pays qu'en Belgique, IDronect reste unique, selon Verbruggen, ce qui la rend intéressante également au niveau international. "A ce que je sache, nous sommes les premiers dans le monde à faire quelque chose du genre. L'objectif est donc de pouvoir proposer rapidement notre plate-forme à l'étranger aussi", conclut Verbruggen.

Nos partenaires