Toute la Silicon Valley se range derrière Apple dans l'affaire qui l'oppose au FBI

04/03/16 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Plusieurs géants technologiques -dont Google, Facebook, Twitter, Microsoft ou Yahoo!- soutiennent Apple dans le combat juridique que l'entreprise mène en réaction à la demande du FBI de pouvoir pirater l'iPhone de l'un des terroristes de San Bernardino.

Toute la Silicon Valley se range derrière Apple dans l'affaire qui l'oppose au FBI

© iStock

"Si les arguments des autorités l'emportent, c'est tout l'écosystème internet qui s'en trouvera affaibli. Les internautes seront alors plus vulnérables vis-à-vis des pirates et autres personnes mal intentionnées", peut-on lire dans un communiqué de presse de la Computer & Communications Industry Association (CCIA).

Le FBI a demandé par voie juridique à Apple de l'aider à accéder à l'iPhone de l'un des auteurs de la fusillade de San Bernardino. Mais Apple refuse. Selon l'entreprise, il s'agit d'informations à caractère privé, et leur piratage enfreindrait la constitution américaine. La fusillade de San Bernardino, fin de l'an dernier, fut l'oeuvre de musulmans extrémistes et coûta la vie à 14 personnes.

Plusieurs entreprises technologiques et groupes d'intérêts ont à présent remis au juge un document, où de nouveaux arguments sont présentés en vue de refuser l'accès demandé. Une audition aura lieu le 22 mars au tribunal fédéral de Californie.

"Il règne pas mal d'inquiétude au sein de nombreuses entreprises du secteur, parce qu'elles craignent la création d'un dangereux précédent", affirme Ed Black, directeur de la CCIA. "Nous comprenons le raisonnement du gouvernement de pouvoir disposer de plus d'informations, mais nous espérons que le juge tiendra compte aussi de l'argument plus large relatif à la sécurité et à la confiance en jeu ici." (Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires